Barrage de Vouglans : quand les traces du temps deviennent une œuvre d'art monumentale

Une fresque monumentale est en cours sur l'imposant barrage de Vouglans dans le Jura. Une fresque réalisée en nettoyant le barrage. Une initiative originale lancée par EDF, une grande entreprise de nettoyage et un artiste.

Klaus Dauven, spécialiste Allemand de ce type de projets artistiques a relevé le défi.

Pendant une période de 3 à 5 ans, la fresque de l'Allemand va recouvrir le barrage du Haut-Jura. Une oeuvre gigantesque, réalisée sur un édifice de 427 mètres de long et de 130 mètres de haut. Le barrage de Vouglans permet de stocker 600 millions de mètres cubes d'eau, il produit chaque année une électricité équivalente à la consommation électrique résidentielle de l'arrondisement de Dole, la ville du Jura.

Une oeuvre hommage au Jura, et écologiquement responsable

L'artiste allemand créateur du projet aime le Jura. Il a donc naturellement décidé de rendre hommage au parc naturel du Haut-Jura et de représenter la forêt jurassienne sur la voute du barrage.

Comme le barrage est en pleine nature, je vais dessiner une forêt. L'idée c'est de faire disparaître le barrage, en dessinant un paysage qui fait le lien entre les deux côtés.

Klaus Dauven, artiste

Mais pour rester cohérent dans la démarche, la réalisation doit être écologiquement responsable. La réalisation de l'oeuvre se fera donc en deux étapes, sans recours au moindre produit polluant, bien au contraire.

Dans un premier temps l'artiste va dessiner le paysage sur le barrage au moyen d'une gomme biodégradable. L'idée consiste à utiliser cette gomme pour enlever de manière précise les saletés qui couvrent l'édifice, à savoir des mousses et des lichens pour l'essentiel.

L'artiste a d'abord travaillé à partir des plans du barrage sur lesquels il a réalisé son dessin. Ensuite, sur le terrain, grâce à deux géomètres et à la technologie Laser, il le reconstitue grâce à 20 000 points projetés sur le barrage.  Des points qu'il faudra ensuite relier et qui permettront de délimiter les zones à nettoyer.

Le contraste entre la partie nettoyée et la partie encore sale, c'est ce qui fait le dessin.

Klaus Dauven, artiste

Une fois le dessin tracé par l'artiste, six cordistes, dont l'artiste et deux géomètres vont nettoyer les zones délimitées au moyen de nettoyeurs haute-presion.  L'entreprise Kärcher est le partenaire de cette opération. 

Pour Klaus Dauven cette expérience n'est pas une nouveauté. Il avait déjà travaillé sur quatre autres barrages, en Allemagne, au Japon et en Corée du Sud. La seule différence, -et non des moindre- tient au fait que le barrage de Vouglans est trois fois plus grand que ceux qui l'ont précédé.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture insolite