Champagnole (Jura) : forte mobilisation contre la suspension des services des "Urgences" de l'hôpital.

Publié le

Les consultations non programmées et la ligne de Smur sont fermées à l'hôpital de Champagnole dans le Jura depuis le 1er novembre et jusqu'à fin décembre. Pour la seconde fois, personnel de l'hôpital, habitants et élus se mobilisent dans la rue pour la réouverture de ses services.

Plus d'un millier de personnes se sont rassemblées ce samedi 26 novembre à Champagnole pour défendre les services des consultations non programmées et la ligne de SMUR (Structure mobile d’urgence et de réanimation) de l'hôpital de la ville. Ces deux services sont fermés depuis le 1er novembre jusqu'au 31 décembre 2022 en raison de l'impossibilité d'organiser les plannings "faute de médecins"  selon la direction. 

Les manifestants sont venus des communes voisines. Les élus ont aussi manifesté leur volonté de maintien de ces services importants. Qu'ils soient de droite comme la députée  LR Marie-Christine Dalloz, le président LR du conseil départemental du Jura Clément Pernot ou encore l'ancien maire PC de Saint-Claude Francis Lahaut, grand défenseur de l'hôpital public. 

Le SMUR, c'est la seule unité de soin qui va pouvoir vous sauver s'il vous arrive quelque chose de grave

Sylvain Elbachir, infirmier au SMUR de l'hôpital de Champagnole

Ces manifestants craignent que cette fermeture provisoire devienne définitive en janvier. Pour l'instant, le personnel est redéployé dans les autres établissements du secteur. 

Déjà le 25 octobre dernier, une première mobilisation avait eu lieu pour que ces services soient maintenus en janvier 2023.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité