Covid-19 : Le Jura alerte, "La circulation du virus se maintient à un niveau élevé"

Avec un taux d’incidence repassé à 185 pour 100 000 habitants, le Jura est devenu cette semaine le sixième département où la circulation du virus est la plus importante. "La deuxième vague n’est pas terminée" a tenu à rappeler l’agence régionale de santé ce vendredi. 
La Chaux-de-Fonds (Jura Suisse)
La Chaux-de-Fonds (Jura Suisse) © Fabrice COFFRINI / AFP

La situation reste préoccupante. Dans le Jura la circulation du Covid-19 "se maintient à un niveau élevé" a expliqué la préfecture ce vendredi lors d’un point presse organisé avec l’Agence Régionale de Santé et des représentants des hôpitaux du département. Le taux d’incidence est remonté à un niveau important de 185 cas positifs pour 100 000 habitants, ce qui place le Jura à la sixième position des départements où le virus circule le plus activement. Il se classait 11e il y a encore une semaine. 

"On tenait le bon bout mais nous l'avons perdu"

"Le plateau est malheureusement constant" a d’abord expliqué Didier Pier-Florentin, délégué ARS du Jura, "On commence à recréer des chaînes de contamination et nous constatons toujours une circulation du virus particulièrement accrue chez les personnes fragiles, c’est-à-dire les plus de 65 ans". 

L’Agence régionale de santé a insisté sur le fait que la deuxième vague de l’épidémie n’était toujours pas terminée. "On tenait le bon bout mais nous l’avons perdu. Nous avons fait d’énormes efforts durant six semaines mais on peut tout gâcher très rapidement" a prévenu également le Préfet David Philot.
 

Le département avait en effet enregistré des signes encourageants à la mi-novembre. La courbe des décrues semblait bien engagée mais s’est finalement maintenue à un niveau élevé, en particulier dans les zones frontalières avec la Suisse. Plus inquiétant encore, les médecins disent constater une légère augmentation du taux d’incidence depuis quelques jours :"Avant d’envisager une troisième vague, il faut bien que les gens comprennent que nous ne sommes pas encore sortis de la deuxième vague".

193 hospitalisations

Du coté des hospitalisations a situation est toujours très loin d’être revenue à des niveaux raisonnables. Le département compte actuellement 193 patients hospitalisés en raison du Covid-19, dont 150 à Lons-le-Saunier. 10 patients sont pris en charge en service de réanimation. "Aucune marge de manoevre, aucun relâchement n’est possible" a martelé Guillaume Ducolomb, directeur de l’hôpital de Lons-le-Saunier, "Nous sommes inquiets. Notre service de réanimation ne compte que 12 places et il ne faut pas oublier que d’autres pathologies diverses arrivent avec l’hiver. Pour l’instant il n’y a pas d’épidémie de grippe le taux d’hospitalisation pour d’autres causes est aussi élevé, comme chaque année entre les mois de décembre et de mars". 

Avec le Jura classé comme sixième département le plus touché par la circulation du virus et des niveaux qui restent constants dans d’autres zones, la Bourgogne-Franche Comté est aujourd’hui l’une des régions où le virus est le plus présent : "Le R0 (taux de transmission du virus) est remonté quasiment à 1" a expliqué le docteur Ducolomb, "Le personnel hospitalier est fatigué. Le virus est là depuis neuf mois et il faut absolument redresser la barre" a-t-il ajouté. 
 
David Philot - Préfet du Jura
David Philot - Préfet du Jura © Philippe TRIAS - maxPPP

Une fois de plus la préfecture du Jura a insisté sur l’importance du confinement, qui doit toujours être respecté avec rigueur malgré la levée de quelques restrictions. "On a vu de plus en plus de situations où des gens s’autorisaient des sorties, comme pour aller boire le café chez le voisin. C’est ce qu’il faut à tout prix éviter" a ajouté Didier-Pier Florentin. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société