• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Hôpital de Saint-Claude : un référendum d'initiative populaire symbolique organisé ce week-end

Des centaines de Jurassiens sont mobilisés depuis de nombreux mois pour sauver leur hôpital. / © Philippe Trias/MaxPPP
Des centaines de Jurassiens sont mobilisés depuis de nombreux mois pour sauver leur hôpital. / © Philippe Trias/MaxPPP

Un référendum d'initiative populaire symbolique a été organisé ce samedi, de 9h à 17h à Saint-Claude. Il a été mis en place par le comité de défense et soutien de l'hôpital. 

Par Sarah Rebouh

Samedi 26 janvier, à la salle Bavoux Lançon de Saint-Claude, de 9h à 17h, les citoyens sont invités à venir s'exprimer au sujet de la fermeture de l'hôpital de Saint-Claude. Cette initiative est symbolique et permettra aux Jurassiens de manifester une fois de plus leur mécontentement.

"Nous, le nôtre de référendum, aura une légitimité certaine car c'est toute la population du Haut-Jura qui est invitée à s'exprimer" nous a expliqué André Jannet, membre du comité de défense et de soutien de l'hôpital de Saint-Claude. Environ 35 communes du secteur vont participer à cet appel citoyen tout le week-end, principalement dans les mairies. La question posée sera la suivante : Êtes-vous pour la réouverture des services chirurgie conventionnelle, maternité et pédiatrie à Saint-Claude ?

"Les gens devront répondre oui ou non et un cahier de doléances sera mis à disposition. On espère faire aussi bien qu'en mai 2018, lors d'une manifestation qui avait rassemblé de nombreuses personnes" a détaillé le Jurassien, en rappelant que plus de 5000 personnes avaient défilé dans les rues de Saint-Claude. 
 

Et après ?


A quoi servira ce référendum d'initiative populaire qui n'a pas de valeur officielle auprès des instances gouvernementale ? "Pour l'instant on a décidé de rien, on ne sait pas encore à qui on va s'en référer. Le président ne répond pas à nos lettres, ou alors les autorités et services préfectoraux se passent la patate chaude.
On décidera en assemblée générale du comité" précise André Jannet. Et de conclure : "On ne lâchera pas !".

En France, le référendum d'initiative populaire, organisé à l'initiative d'une fraction du corps électoral n'existe pas officiellement. Il n'est pas prévu par la Constitution. "Dans le premier cas, c'est le président de la République, sur proposition conjointe des deux assemblées ou, pendant la durée des sessions, sur proposition du gouvernement, qui peut décider de soumettre à référendum. Dans le second, le référendum constitue en principe l'aboutissement de la révision constitutionnelle, après qu'elle a été approuvée par les deux assemblées en termes identiques. Toutefois, lorsque la révision a pour origine une initiative de l'exécutif, le président de la République peut décider de ne pas la soumettre à référendum, mais au Parlement réuni en Congrès" explique le site du Sénat. 
 
Référendum pour l’hôpital de Saint-Claude, Jura
Un référendum d’initiative populaire a été organisé à Saint-Claude, dans le Jura, pour défendre l’hôpital de la ville. Intervenants : André Jannet, président du comité de soutien et de défense de l'hôpital, Françoise Robert, première adjointe à la mairie de Saint-Claude. Reportage : C. Sauzay et L. Brocard.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus