JO 2022 : Quentin Fillon Maillet "n'a pas de peur autour du protocole Covid-19 en Chine" mais rappelle les "valeurs" de l'olympisme

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot avec Sarah Rebouh

Le Jurassien actuel leader de la Coupe du monde de biathlon passe quelques jours dans le Jura avant de s’envoler dimanche 31 janvier vers la Chine. Il a répondu aux questions des journalistes. INTERVIEW.

Quentin Fillon Maillet a pu skier dans les neiges du Jura cette semaine. Un retour aux sources pour le Français qui domine cette saison la Coupe du monde de biathlon. Objectif : garder la forme sur les skis, travailler le tir et surtout éviter d’être positif C ovid-19. L'ennemi numéro un pour tous les sélectionnés olympiques.

Lors d’une interview à la presse régionale et nationale réalisée en vidéo depuis chez lui, l’athlète a expliqué qu’il prenait toutes les précautions possibles dans cette dernière ligne droite vers les Jeux Olympiques.

Du grand air pour skier, une salle de musculation réservée seulement aux sélectionnés olympiques, et des contacts limités sont au programme. “Ma conjointe se fait tester tous les jours” dit-il. De mon côté, “il n’y a pas de peur spécialement autour du protocole mis en place. Je fais attention à la maison, et sur place en Chine, les chances d’être positif sont quasi nulles tellement il y aura de contrôles” explique le biathlète.

Calme comme sur un pas de tir, il relativise : “C’est clair que ça va être bizarre d’arriver en Chine. J’essaie de ne pas me prendre la tête par rapport à tout ça. Je ne peux pas gérer la situation, seulement mes résultats et les compétitions et je vais prendre mon mal en patience."

Un protocole sanitaire drastique aux JO

La Chine va mettre en place une "bulle sanitaire" pour les quelque 3.000 sportifs et les personnes mobilisées pour l'organisation des compétitions. Le pays poursuit sa stratégie d'éradication totale du Covid-19 sur son territoire.

Les organisateurs ont établi un protocole drastique pour ces JO 2022 : tous les sportifs doivent être vaccinés, sous peine d'être placés en quarantaine pendant deux semaines en amont, ils subiront des tests quotidiens et personne ne sera autorisé à quitter la "bulle olympique".

Il y aura des spectateurs, triés sur le volet et sélectionnés par les autorités, pour assister aux épreuves, un progrès par rapport aux JO de Tokyo, mais aucun ne pourra venir de l'étranger.

"Des pays qui se mettent à débourser des milliards pour organiser des JO"

L'athlète franc-comtois a également donné son avis sur le fait que la Chine soit pays hôte de ses Jeux. Le pays a été beaucoup critiqué en occident en amont de l'événement; Certains pays ont décidé d'opérer un boycott diplomatique comme le Canada, le Royaume-Uni, les USA ou encore le Danemark.

"Il y a un business qui prend un peu le dessus sur l’âme des JO. On nous fait la promotion du partage, de l’équité et du respect. Finalement, on va sur des sites dans des conditions un peu spécifiques, qui ne sont pas forcément porteuses de l’olympisme" a expliqué Quentin Fillon Maillet.

Et d'ajouter : "J’aimerais qu’on réfléchisse maintenant à des Jeux olympiques qui soient respectueux, qui amènent vraiment une vraie âme, a-t-il poursuivi. Pas des pays qui se mettent à débourser des millions et des milliards pour organiser des JO, avec des sites qui ne sont pas utilisés par la suite."

C’est un message que je lance un peu à tous les politiques qui font cela. Les Jeux olympiques sont avant tout porteurs de valeurs fortes. Il ne faut pas que ce soit l’argent ou des moments politiques qui règnent sur un événement qui fait rêver des millions de personnes.

Quentin Fillon Maillet

“Il manque une médaille d’or olympique à mon palmarès”

Aux JO 2022, le Jurassien devra composer avec les contraintes sanitaires. Lui, qui a pour routine d’aller skier le matin avant chaque course, s’attend à ne pas pouvoir le faire.

Il vise en Chine un titre olympique. “Mes gros objectifs sont sur les courses individuelles. Commencer par le relais mixte va permettre de se mettre en jambes… il y aura peut-être moins de pression" espère Fillon Maillet.

Ce seront seulement les deuxièmes Jeux olympiques du Jurassien après Pyeongchang en 2018. Il n’était pas rentré dans le top 10 encore dans l’ombre, et déjà dans les pas de Martin Fourcade. Cette année sera-t-elle une année exceptionnelle pour QFM ? La réponse en février.

>> Suivez les Jeux Olympiques de Pékin sur France 3 Franche-Comté, du 4 au 20 février 2022.