VIDÉO. On a testé pour vous la tyrolienne la plus inclinée de France, à Mijoux

Saviez-vous que la tyrolienne la plus pentue de France se trouve à la frontière entre la Franche-Comté et l'Ain, à Mijoux ? Notre journaliste Sarah Rebouh vous fait découvrir cet équipement. Elle l'a testé pour vous. Reportage.
Sarah Rebouh a testé pour vous la tyrolienne du col de la faucille, à Mijoux.
Sarah Rebouh a testé pour vous la tyrolienne du col de la faucille, à Mijoux. © Lucie Thiery - France 3 Franche-Comté
Chaque été, France 3 Franche-Comté part à la recherche d'activités en tout genre, et vous propose des articles test pour vous aider à mieux choisir les sorties et loisirs qui vous correspondent. Nous nous sommes rendus à Mijoux, en Pays de Gex, à la frontière entre la Franche-Comté et l'Ain.

La tyrolienne la plus inclinée de France vient d'ouvrir, après une année de conception et une année de construction, pour la somme de 2 millions d'euros. En arrivant sur le site de la tyrolienne depuis la Franche-Comté, on n'aperçoit pas la grande structure de fer reliant la station de ski au petit village en contrebas. La surprise est complète lorsqu'on arrive au pied de l'immense passerelle en acier, véritable tremplin pour le grand saut dans le vide. Le stress se fait alors sentir instantanément. 

Je fais la rencontre des opérateurs de la tyrolienne, présents pour s'assurer de son bon fonctionnement. Ce sont eux qui m'équipent tout en me rassurant, sourires en coin. Harnais ajusté, poulie dans le dos, casque vissé sur la tête... Me voilà équipée pour me rendre tout au bout de la passerelle, à 93 mètres du sol, pour une chute vertigineuse de plus de 900 mètres de long, avec une pointe de vitesse à 90 km/h. Mon souffle devient plus court, ma mine se ferme gentiment, entre deux ou trois blagues.

Montez à bord de la tyrolienne de Mijoux
On a testé pour vous la tyrolienne la plus inclinée de France, à Mijoux

Stress puis adrénaline garantis

Après quelques minutes d'attente, moteur d'une bonne dose de stress supplémentaire, il est grand temps de monter sur la passerelle accompagné de Julien Montabone, opérateur du jour. Ce dernier est très attentif et me demande régulièrement comment je me sens. Evidemment, plus on avance sur la passerelle, plus je me demande ce que je fais là. Je n'ai jamais vraiment eu le vertige mais la vue et l'impression qu'on va se jeter dans le vide peut vite nous tétaniser... En plus, ce n'est pas qu'une impression, je vais réellement me jeter dans le vide.

Mine fermée, yeux froncés, j'attends mon tour. Les opérateurs m'appellent, c'est à moi. Plus le moment d'hésiter. L'idéal est de ne pas trop réfléchir et de se mettre en mouvement. Jean et Alain accrochent mon harnais à la poulie qu'ils ont soigneusement placée sur le câble immense, qui plonge dans la vallée. Les mousquetons sont accrochés. On me demande de m'assoir dans mon harnais, à la manière d'un parapentiste en vol. 3-2-1... Clac, c'est parti ! 

Waow. Le départ surprend un peu mais rapidement mon corps se stabilise pour me permettre de profiter pleinement de la descente et surtout des magnifiques paysages qui m'entourent. Le stress a disparu aussi vite qu'il est arrivé. Ne reste plus que l'impression de planer, tel un oiseau. 

Incroyable de penser que je dévale à plusieurs dizaines de km/h une pente à 37%. Je m'en rends compte un peu mieux lorsque je frôle de mes pieds la cime des sapins. Pendant 1 minutes 30 (la durée peut varier en fonction du poids), je plane, accroché à un fil. 
J'aperçois bientôt la ligne d'arrivée. Mon corps est projeté en avant mais une force me retient et vient arrêter ma folle expédition dans le ciel. C'est la fin du voyage.

Infos pratiques 

Tarifs :
Descente solo : 34€
Descente duo : 64€

Comme vous pouvez le constater, le tarif de l'activité est plutôt élevé. Il vous faudra débourser 34 euros par personne pour embarquer sur la passerelle de fer avant de vous jeter dans le vide. Cependant, ce tarif est à peu près le même que pour les autres tyroliennes de France. 

Prévoyez des vêtements près du corps et une veste ou un pull. 

Ecoutez les explications de l'un des opérateurs de la tyrolienne de Mijoux
Julien Montabone, opérateur de la tyrolienne de Mijoux
*Descente solo : descente d'une personne sur un câble.
Poids pour la descente en solo : de 40 à 120 kg par personne.
Age minimum : 12 ans
Taille : de 125 cm à 200cm

*Descente duo : descente de deux personnes sur un câble.
Poids pour la descente en duo : le poids total des deux personnes ne doit pas dépasser les 120 kg. La différence de poids entre les deux personnes doit être inférieure à 40 kg.
Age minimum : 8 ans
Taille :de 125 cm à 200cm

Une navette est prévue pour remonter à la station de Mijoux.

Ouverture de décembre à avril : 10h à 16h30
En mai et octobre : 10h à 17h00
De juin à septembre : 10h à 18h00
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
idées de sorties sorties et loisirs sport nature