"L’aventure permet de donner un accès à l’éducation aux enfants" : deux Jurassiennes participent au 4L Trophy

Donata et Laralyne se sont rencontrées au lycée. Depuis, elles ne se sont pas lâchées. Accompagnées de leur folie, elle se lance dans le défi du 4L Trophy avec leur 4L rose. Entre challenge et solidarité, excitation et appréhension, les deux Jurassiennes prendront la route le 15 février prochain.

2024 sera synonyme d’aventure pour Donata Huvig et Lauralyne Dessery. L’une a 24 ans et est technicienne environnement chez Inovyn. L’autre est âgée de 23 ans et est en alternance Marketing à Besançon. Ensemble, ces deux copines du lycée ont un point commun : leur folie. Ensemble, elles se sont lancées le pari de participer au fameux 4L Trophy, le plus gros événement sportif et solidaire d’Europe dédié aux 18-28 ans. Au départ de Biarritz, les équipages rejoindront le Maroc en passant par l’Espagne.

Excitation et appréhension 

"On s’est lancée dans l’aventure sans trop réfléchir, lâche Donata en riant. On s’est dit que si on ne le faisait pas maintenant, on ne le ferait jamais." Une aventure qu’elle lorgne depuis un an. "On regardait en étant intéressées, et en février, on s’est dit, on le fait", détaille la Tavelloise. Si elles se sont jetées dans le grand bain, sans penser à tout ce que cela implique, aujourd’hui, la réalité les a bien rattrapées.

Avant de se retrouver sur le sable du Sahara, il faut passer la montagne administrative qui s’est dressée devant les deux aventurières. "On a créé une association pour montrer notre sérieux à nos sponsors. Tout ça, ça prend beaucoup de temps. Et puis l’apprentissage de la mécanique aussi !", dit-elle en riant. Si les deux jeunes femmes ne sont pas des mécanos, elles peuvent compter sur leurs amis pour le devenir.

Ça prend du temps, et on remercie vraiment nos copains pour le temps qu’ils nous accordent. Maintenant, on sait qu’il faut deux ventilateurs pour aller dans le désert, mais on a quand même mis des étiquettes sur certaines pièces. On sait changer une roue, c’est déjà pas mal ! Et puis on compte beaucoup sur l’entraide des autres en cas de galère.

Donata

Plus la date de départ approche, plus elles réalisent ce qu’elles vont entreprendre. Un mélange d’appréhension et d’excitation. "On se dit "pourquoi on fait ça, on est folles". On va se retrouver à deux dans la 4L, il va falloir prendre sur nous", se projette Donata, toujours dans la bonne humeur. Et quelque chose nous laisse penser que le soleil rayonnera dans le désert du Maroc, mais aussi dans cette 4L Franc-Comtoise.

Une aventure pour la bonne cause

En parlant de la voiture, le défi a débuté dès la recherche du bon véhicule. Pas évident de trouver une 4L parmi les milliers d’annonces. "Ça n’a pas été facile. Il en fallait une qui n’avait pas trop de problèmes mécaniques et qui rentrait dans notre budget. Mais nos amis nous ont accompagnées". Elles ont trouvé leur petite merveille à Angoulême, de quoi s’habituer à conduire une longue distance et prendre ses marques. "La première marche arrière a été difficile" rigole Donata. "Mais après ça va." Un modèle de 1987 qui a déjà un 4L Trophy dans le moteur. De bleu, orange et jaune, la voiture s’est refait une beauté avec une nouvelle couleur rose clair.

Si le côté challenge motive les deux aventurières, la solidarité portée par le projet est leur autre moteur. "L’aventure permet de donner accès à l’éducation aux enfants du désert qui n’ont pas la même chance que nous d’avoir des écoles en bon état et du matériel adéquat. On va vraiment s’en rendre compte, insiste Donata, très touchée par la cause. C’est une aventure qu’on n’oubliera jamais, mais derrière, il y a une cause. On a de la chance, j’ai fait des études, j’ai un beau métier, et tout le monde n’a pas cette chance d’apprendre et de s’en sortir comme nous."

Le coffre et le cœur remplis, les deux jeunes femmes prendront la route direction Biarritz le 15 février. D’ici là, encore un peu de temps pour trouver les derniers sponsors manquants. "En ce moment, on se réveille 4L, on mange 4L, on vit 4L."