EN IMAGES. Découvrez les plus beaux spots de bivouac de la planète, capturés par un globe-trotter

Depuis plus de dix ans, Lucas Lepage, photographe et guide nordique, parcourt le monde avec sa tente et son appareil photo. Ses nuits en milieu sauvage, le jeune homme les immortalise. Ses clichés seront exposés jusqu'au 17 mars à Lons-le-Saunier (Jura), lors du festival "Les rendez-vous de l'aventure". Le globe-trotter nous partage ses plus beaux spots.

Les steppes mongoles, la savane africaine, les étendues enneigées de Norvège ou le ciel étoilé de Nouvelle-Zélande. Voilà le genre de paysages dans lesquels Lucas Lepage peut se réveiller. À 34 ans, le natif de Gironde vit de ses deux passions : la photographie et l'aventure. 

Depuis plus de 10 ans, Lucas est guide nordique les hivers. Son travail : organiser des expéditions de traîneau à neige, tiré par un attelage de chiens. Une activité saisonnière qui lui laisse du temps pour voyager. Lorsque la neige disparaît, le trentenaire prend alors sa tente et son appareil photo pour parcourir la planète.

Bivouaquer est une richesse. On s’approprie un bout de nature pour l’espace d’une nuit, on fait de ces 2m2 son "chez soi".

Lucas Lepage

Ses bivouacs insolites, il les immortalise. Contacté par France 3 Franche-Comté, Lucas Lepage nous partage ses plus beaux endroits.

Mongolie, un réveil parmi les loups

"En 2017, j'ai traversé la Mongolie à pied et à cheval" explique-t-il. "Et une nuit, dans les steppes, je décide de poser ma tente devant un impressionnant monticule de pierre". Alors qu'il dort, Lucas est alors réveillé d'une manière très spéciale. "Vers 1h-2h du matin, j'entends des hurlements. C'était une dizaine de loups, qui s'était rassemblée sur les rochers" sourit-il. "Il y avait en fait une carcasse d'animal pas loin, ce qui les avait attirés. J'avoue que j'ai eu peur et que j'ai mis du temps pour me rendormir".

Isolé sur une île de Polynésie, au milieu du Pacifique

"Le deuxième endroit qui me vient à l'esprit, c'est mon séjour sur une petite île de Polynésie Française, perdue dans l'océan Pacifique" se remémore Lucas Lepage. "J'étais parti en 2016, en solitaire". Il plante alors sa tente au milieu d'un îlot de "15m de large". Et une fois la nuit tombée, capture une nuit étoilée qui restera à vie dans ses souvenirs de bivouac.

Un quotidien de "musher" en Norvège

Outre ses voyages estivaux, Lucas Lepage photographie également son quotidien de musher (conducteur de traîneaux à neige). "Cette photo date de 2020, pendant le confinement" se souvient-il. "C'était vraiment comme être dans une bulle, avec mes chiens. Vivre à leur contact à chaque instant, parcourir des étendues neigeuses magnifiques. C'est ce que j'aime le plus au monde".

Avec, en bonus une petite photo des célèbres aurores boréales. Appréciez.

Une nuit mystique au Cambodge

"C'est peut-être la plus belle photo de Voie lactée que j'ai pu prendre" estime Lucas Lepage. On y voit sa tente, légèrement éclairée depuis l'intérieur, posée à côté d'un temple, partiellement en ruines. "Là aussi, le souvenir reste gravé. On avait ce côté mystique, en plein Cambodge, qui rajoutait vraiment quelque chose".

Un réveil collectif au Kenya

Sortir de sa tente... au milieu des animaux. Voilà ce qui est arrivé à Lucas Lepage en 2018, lors d'un voyage au Kenya. "Quand tu ouvres ta tente et que tu tombes nez-à-nez avec des zèbres, des girafes c'est assez incroyable" lâche le photographe. "On est en totale reconnexion avec la nature. On la respecte, tout en faisant attention à ne pas empiéter sur le territoire de spécimens plus dangereux comme les crocodiles ou les hippopotames".

À côté des voyages et de ses mois en Norvège, Lucas Lepage passe environ "2 à 3 mois par an en France". "Je viens principalement pour animer des conférences dans les écoles ou les entreprises" précise-t-il. "Et puis je prends du temps pour réaliser des projets d'écriture et des projets filmographiques à partir de mes expériences".

A travers ces photos, j'essaye d'émerveiller les gens, afin de mieux les sensibiliser à la beauté mais aussi à la fragilité de la nature. Il faut apprendre à regarder autour de soi, à respecter les autres êtres vivants. Il y a une portée écologique.

Lucas Lepage

Lors des "Rendez-vous de l'aventure", Lucas Lepage, en plus de son exposition photo "Dormir sous les étoiles", présentera en avant-première un film "Mush ! Au royaume des géants de glace", qui revient sur son quotidien en Norvège