Loto du Patrimoine : Le fort des Rousses (Jura) et le Château de Bougey (Haute-Saône) grands gagnants, on connaît les sommes qui seront distribuées

Publié le
Écrit par Johanna Albrecht
Dans le Jura, le Fort des Rousses va bénéficier de 300.000 euros d'aides de la part du Loto du Patrimoine 2021
Dans le Jura, le Fort des Rousses va bénéficier de 300.000 euros d'aides de la part du Loto du Patrimoine 2021 © Fondation du Patrimoine / Mission Bern

Ce lundi 20 décembre, la Mission Patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine en péril a communiqué les sommes qui seront distribuées à chacun des 100 sites qui bénéficieront du Loto du Patrimoine cette année. En Bourgogne-Franche-Comté, 8 monuments sont concernés.

Après plusieurs semaines d’attente depuis l'annonce des sites sélectionnés pour bénéficier cette année des subventions du Loto Patrimoine, on connaît enfin la répartition des sommes attribuées. La mission pour la sauvegarde du patrimoine en péril a communiqué ce lundi 20 décembre le détail des fonds qui seront attribués grâce au Loto Patrimoine 2021. En Bourgogne-Franche-Comté, le Fort des Rousses dans le Jura et le Château de Bougey en Haute-Saône, sont les grands gagnants de cette répartition, puisqu’ils bénéficieront de la somme maximale que le Loto puisse allouer à un site.

Pour cette édition 2021, la quatrième du Loto du Patrimoine, la mission du patrimoine menée par Stéphane Bern aura distribué au total 25,4 millions d’euros, dont 7 avaient déjà été annoncés aux journées du Patrimoine, au bénéfice de 7 sites qualifiés d’emblématiques. Ce 20 décembre, c’est donc la répartition de 18,7 millions d’euros qui vient d’être communiquée. Au total, les 8 sites de Bourgogne-Franche-Comté choisis vont se répartir 1 488 000 d’euros. La Fondation du patrimoine précise que ces sommes d’argent sont reversées aux projets au fur et à mesure des travaux qui y sont réalisés et uniquement sur présentation de factures.

En Franche-Comté, le Fort des Rousses et le château de Bougey tirent le gros lot

Pour cette édition 2021, 26 monuments, sur les 100 sélectionnés, recevront 300.000 euros, la somme maximum possible. Dans la région, deux sites vont bénéficier de ce “gros lot” : le Fort des Rousses (Jura) et le Château de Bougey.

Au Fort des Rousses, qui attire chaque année plus de 33.000 visiteurs, ce sont les remparts qui ont besoin d’un petit coup de neuf. Certaines portions se sont éboulées, provoquant des éboulements de pierre et de terre et rendant dangereux certains segments du site. La fondation du Patrimoine souligne dans son communiqué la nécessité d’une action rapide pour éviter que les dégâts n’empirent, en particulier près des chemins de randonnée les plus fréquentés.

En Haute-Saône, le château de Bougey, à l’histoire riche et variée, et dont les premières mentions aux archives datent du 14e siècle, est depuis 40 ans l’objet d’un travail acharné de la part de ses propriétaires pour le rénover. Les travaux en cours visent à réparer un toit, qui prend l’eau. Ils permettront aussi, selon la fondation, de créer un espace d’hébergement.

En Franche-Comté, deux autres sites retenus

Les deux autres sites franc-comtois retenus par le Loto du Patrimoine cette année, le château de Belvoir (Doubs) et l’église de la Sainte-Croix (Territoire de Belfort), vont respectivement recevoir 43.000 et 179.000 euros.

Construit à la fin du 12e siècle, le château de Belvoir a été une première fois reconstruit au 17e siècle, puis morcelé entre 14 propriétaires différents, avant d’être en grande partie rénové par Pierre Jouffroy, qui en avait fait l'œuvre de sa vie. Après son décès en 2000, ses enfants et petits-enfants ont repris le flambeau et continuent les rénovations.

Quant à l’église de la Sainte-Croix, à Chèvremont dans le Territoire de Belfort, elle a été construite à partir de 1784, sur les bases d’une ancienne construction fortifiée. Elle doit son inscription aux monuments historiques à son architecte Jean-Baptiste Kléber. Son plafond doit être entièrement refait.

En Bourgogne, quatre sites retenus par la fondation du patrimoine

En Côte d’Or, le Théâtre de Verdure de Beaune va bénéficier de 278.000 euros de la part du Loto du Patrimoine. Là où étaient établis jusqu’en 1960 les bains-douches de la ville, la municipalité souhaite créer un lieu propice aux manifestations culturelles, et requalifier les abords et immeubles environnants du site.

Dans la Nièvre, la Ferme de Dumphlun à Billy-Chevannes recevra 178.000 euros de la fondation du patrimoine pour cette édition 2021. Place forte disputée pendant la guerre de Cent Ans, habitée par la suite par plusieurs grandes familles nivernaises. Le projet de rénovation en cours vise à ouvrir le site au grand public et mettre en valeur son patrimoine environnemental, préserver la biodiversité du site (des oiseaux et des chauves-souris y ont notamment trouvé refuge, on y trouve aussi des vergers de sauvegarde).

À La Chapelle-sous-Uchon, en Saône-et-Loire, le château de Toulongeon va recevoir 130.000 euros. Autrefois une riche propriété du ministre des affaires étrangères de Louis XVI, Charles Gravier de Vergennes, il a été confisqué et vendu comme bien national à la Révolution. Pillé, il n’en reste aujourd’hui que des douves et quelques ruines. Seul le bâtiment des communs, et quelques bâtiments de l’ancienne basse-cours restent désormais. Il est notamment prévu d’en rénover les toitures, qui prennent aujourd’hui l’eau.

Dans l’Yonne, le Vieux pont de Pont-sur-Yonne bénéficiera de 79.000 euros. Cette ville, qui marque la rencontre entre deux voies de communication qui reliaient Paris à la Bourgogne en direction de Lyon, a longtemps été une place importante de commerce fluvial et routier. Ce pont a été construit à partir de 1684 par l’architecte Libéral Bruant, à la demande de Louis XIV. Dynamité en 1940, de nouveau détruit après-guerre, il n’en reste aujourd’hui que des vestiges. Les travaux prévus doivent permettre de le renforcer, d’installer un ponton en bois et en métal et d’éclairer l’ouvrage. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.