• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Marine Le Pen à Clairvaux-les-Lacs : une réunion sous tension ?

Marine le Pen sera ce soir à Clairvaux-les-Lacs, commune jurassienne de 1500 habitants. Elle organise une réunion publique dans une salle des fêtes qui compte 600 places. Résultat : des centaines de participants pourraient se retrouver dehors alors qu'une manifestation anti-FN est prévue.

Par Sofian Aissaoui

Elle est plus habituée aux meetings bondés, rassemblant des milliers de personnes. Marine le Pen sera ce soir dans le Jura pour une réunion publique à laquelle la commune a tout fait pour échapper.

 

Marine Le Pen à Clairvaux-les-Lacs
Elle donnera une réunion publique dans une salle des fêtes de 600 places.

Une réunion publique tendue ?

Des centaines de participants pourraient être contraints d’écouter la Présidente du Front national depuis l’extérieur. La salle des fêtes ne compte que 600 places. Bien trop peu comparé au nombre de participants attendus par la préfecture : au moins 1000.

Le maire de la petite commune, Alain Panseri, a peur de se retrouver dépassé par les évènements.

Une manifestation anti-FN est prévue à 17 heures aux abords de la réunion. La commune de Clairvaux-les-Lacs n’a aucune police municipale pour y faire face. La préfecture du Jura devrait donc lui fournir son appui afin d'éviter tout débordement.

 

Bras de fer judiciaire entre le FN et la commune

Hier, le maire de Clairvaux-les-Lacs avait fait le déplacement jusqu'au tribunal administratif de Besançon. Quelques jours plus tôt, il annulait le contrat de location de la salle des fêtes. Un contrat signé entre la commune de Clairvaux-les-Lacs et Eric Silvestre, le secrétaire départemental du Front National. Seulement, et c’est ce qui est reproché dans cette affaire par le maire, jamais il n’a été fait mention d’une quelconque réunion publique en présence de Marine Le Pen, une figure d’envergure nationale capable d’attirer des milliers de personnes. La justice a finalement donné raison au Front National.

Ce matin, Marine Le Pen était l'invitée de France Bleu Besançon. Vous pouvez retrouver son interview ICI.

A une heure du meeting, près de 70 personnes dans la rue

 

Sur le même sujet

Malaise dans la police : "des collègues n'y croient plus"

Les + Lus