Cet article date de plus de 8 ans

Salins-les-Bains : le manque d'eau qui fait déborder le vase au fort Saint André

Au fort Saint André, les pannes d'eau sont récurrentes. Dommage : y sont logées jusqu'à deux cents personnes. Le gérant craque et le propriétaire, la mairie, aussi. Le dénivelé explique les difficultés d'approvisionnement mais qui doit payer les travaux ? 
C'est un imbroglio entre Véolia, qui fournit l'eau, le gérant qui loue et utilise les locaux et le propriètaire du site, à savoir la mairie de Salins-les-Bains.
Le fort Saint André est situé à 600 mètres au-dessus du niveau de la ville. En 2006, quand le gérant a lancé son projet, des travaux ont été effectués pour amener l'eau sur le site.
Depuis, sa petite entreprise a prospéré : 42 gîtes ont été ouverts et près de deux cents personnes peuvent y être hébergées simultanément. Au total, en période haute saison, de mai à octobre, le gérant commercialise 8000 nuitées.
Problème : l'eau y est capricieuse. Le 25 juillet dernier, plus d'eau sur tout le fort pendant 19 heures... Dur, dur pour les occupants... "Les gîtes du village Vauban" accueille séminaires, stages, mariages... Avec des coupures d'eau intempestives, pas certain que les affaires continuent ...
La solution : installer une citerne qui assurera l'autonomie... Qui devra payer les travaux ?
Et si une citerne palie les problème d'approvisionnement, qui sera responsable en cas de problèmes sanitaires ?

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique patrimoine