Première sortie depuis un an pour Michel Carry, 86 ans, grâce à l'assouplissement des mesures sanitaires en EHPAD

A la faveur de l'allègement post-vaccinal des mesures sanitaires dans les EHPAD, Michel Carry, 86 ans, a pu passer ce dimanche 14 mars avec sa famille. Des retrouvailles bien méritées pour l'octogénaire, qui a passé un an confiné au sein de sa maison de retraite de Gray, en Haute-Saône.

A la faveur de l'assouplissement des protocoles sanitaires dans les EHPAD, Michel Carry, 86 ans, a pu rendre une visite dominicale à sa famille.
A la faveur de l'assouplissement des protocoles sanitaires dans les EHPAD, Michel Carry, 86 ans, a pu rendre une visite dominicale à sa famille. © France 3 Bourgogne-Franche-Comté

Un goût de liberté retrouvée pour Michel Carry, 86 ans : après avoir passé un an confiné dans l'EHPAD Cournot-Changey de Gray, en Haute-Saône, l'octogénaire a pu se rendre dans sa famille à Germigney, dans le Jura, ce dimanche 14 mars.

"Voir nos résidents repartir chez eux, retrouver leur famille et leur maison pour certains, c'est important, explique Frédéric Meunier, directeur de la maison de retraite où réside Michel Carry. Et nous attendons avec impatience le retour à une vie normale."

Cette sortie dominicale, la première pour un résident de l'EHPAD de Gray depuis de longs mois, est la conséquence directe de l'assouplissement des mesures sanitaires décrété par le Ministère des Solidarités et de la Santé.

Les résidents des établissements pour personnes âgées doivent bénéficier, comme le reste de la population générale, de la possibilité de voir leurs proches.

Ministère de la Santé

Entré en vigueur le samedi 13 mars, ce nouveau protocole laisse essentiellement les modalités de cet assouplissement à la discrétion de la direction des établissements.

Celles-ci peuvent assouplir progressivement les mesures de gestion de l’épidémie, en fonction "de l’avancement de la campagne vaccinale et de la situation épidémique locale". 

Il vise un "retour progressif à la normale", mais doit néanmoins s’accompagner d’une vigilance renforcée "notamment chez les personnes non encore protégées par la vaccination". 

Cet assouplissement des mesures sanitaires reste cependant conditionné à l'évolution de la situation au sein des établissements.

Si un cas est détecté, il pourra ainsi être immédiatement remis en cause, selon un plan de réversibilité des mesures qui devra avoir été élaboré en amont.

 

Un dimanche de retrouvailles

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société personnes âgées famille