Cet article date de plus de 5 ans

La Bourgogne-Franche-Comté, très mauvaise élève en création d'entreprises

L’INSEE Bourgogne-Franche-Comté a publié le 20 septembre 2016, une étude sur la création d’entreprise dans la région. Résultat : le territoire possède un taux moyen de création  d’entreprises de 6,6% pour l'année 2013. Soit le plus bas de France.
© NZ - France 3 Bourgogne
Le taux moyen de création d’entreprises, hors autoentreprises, est de 6,6% dans la région soit le plus bas des treize régions métropolitaines de France ce qui représente l’avènement de 7 400 entreprises sur le territoire en 2013. A noter qu’en fonction des zones, le taux est plus ou moins faible. Exemple dans les bassins d’emplois de Châtillon ou d’Autun où le taux s’élève à 4% contre 9% dans l’Aire urbaine.

Des taux de création élevés autour des grandes agglomérations - Taux de création d'entreprise (hors auto-entreprise) en 2013 par zone d'emploi (en %)
Des taux de création élevés autour des grandes agglomérations - Taux de création d'entreprise (hors auto-entreprise) en 2013 par zone d'emploi (en %) © INSEE

Les trois facteurs qui contribuent à la création d’entreprises

Les besoins en biens et services, le vivier de créateurs d’entreprises, enfin les outils proposés par les agglomérations sont les trois facteurs principaux qui contribuent au développement d’entreprises. Or dans la région, seules  quelques zones répondent à ces trois critères :

Morteau,
Pontarlier,
Louhans
Mâcon

Au contraire, lorsque des habitants quittent les territoires comme dans les bassins d’emploi de Châtillon ou le massif du Morvan, ces facteurs censés permettre le dynamisme s’amoindrissent et ne permettent pas le développement d’activité.

La création d’entreprise comme alternative au chômage

En Bourgogne-Franche-Comté, un tiers des créateurs d'entreprises en 2013 était en recherche d’emploi. Paradoxalement, le chômage peut favoriser la création d’entreprise. Trois zones sont concernées par cet effet :

Belfort-Montbéliard-Héricourt
Creusot-Montceau
Nevers

Les deux plus grandes zones dynamiques de la région Bourgogne-Franche-Comté, Dijon et Besançon, équilibrent le tissu économique et proposent des outils pour la création d’entreprises.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie région bourgogne franche-comté entreprises