Cet article date de plus de 5 ans

La Bourgogne veut surfer sur le tourisme fluvial

Faire des canaux et autres voies d'eau : un vrai atout touristique. Voila pourquoi VNF, voies navigables de France et le comité régional du tourisme fluvial se sont rapprochés ce mercredi 20 janvier pour mettre en place une stratégie commune.
C'est un patrimoine encore sous-exploité. les canaux, près de 5000 km de voies en Bourgogne-Franche-Comté. Un secteur économique important, pour preuve, le tourisme fluvial draine chaque année en France près de 11 millions de passagers et génère plus de 500 millions d'euros de retombées économiques.  On dénombre plus de 17 000 péniches-hotel et paquebots fluviaux, près de 160 000 en bateaux habitables, et 15 000 personnes naviguent sur leurs propres bateaux.

Un patrimoine fluvial non délocalisable et qui génère de nombreux emplois locaux. Une vraie richesse qu'il faut encore mieux exploiter dans la région. Voila pourquoi VNF, voies navigables de France et le comité régional du tourisme fluvial se sont rapprochés ce mercredi 20 janvier pour mettre en place une stratégie commune.

Objectif, développer l'offre de service, la période d'ouverture du réseau (en ouvrant les canaux même les jours fériés cet été notamment), les conditions de navigation, améliorer l'entretien des canaux mais aussi des berges et des pistes cyclables autour ou encore l'accueil touristique...

Voir le reportage de Christophe Tarrisse et Jean-Louis Saintain, avec Laëtitia Mayet (Gérante "La Pause Gourmande"), Frédéric Lasfargues (Directeur territorial Centre Bourgogne VNF), Pierre Peyret (Président du comité régional du tourisme fluvial).
durée de la vidéo: 02 min 01
Tourisme Fluival en BFC


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie