• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

La présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté sera à la tête de plus de 4100 salariés

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Marie-Guite Dufay, nouvelle présidente de la nouvelle région Bourgogne Franche-Comté, aura la responsabilité d’un budget d'environ 1 milliard 300 euros (774 en Bourgogne + 516,2 millions d’euros) et sera à la tête de plus de 4100 salariés.

Par Isabelle Brunnarius

La Région Bourgogne Franche-Comté totalise 2.8 millions d’habitants (1,6 millions  en Bourgogne et 1,2 millions en Franche-Comté). Cette nouvelle assemblée régionale aura la responsabilité du développement économique, de l'aménagement du territoire, de proposer un plan régional de gestion des déchets, des transports (les trains express régionaux et participation au financement des infrastructures, comme la construction de nouvelles lignes de TGV), développement des aérodromes, de  la formation professionnelle continue et de l'apprentissage, des lycées (construction, entretien et fonctionnement), de la protection du patrimoine. Autres missions déléguées par l'Etat :  la qualité de l’air et le classement des réserves naturelles régionales.

Voici le poids des partis politiques en fonction des résultats de ce deuxième tour. Un calcul réalisée selon la règle suivante : la liste arrivée en tête obtient la prime majoritaire de 25% des sièges, le reste étant réparti entre l’ensemble des listes ayant obtenu plus de 5% des suffrages au second tour.

Les cent nouveaux élus se retrouveront à Dijon le 4 janvier. Cette ville est désignée chef-lieu provisoire de Bourgogne Franche-Comté pour élire la présidente. Le chef-lieu définitif sera fixé par un décret du conseil d’Etat avant le 1er octobre 2016, après avis du conseil régional.

Cette nouvelle assemblée comptera 100 élus,  59 en Bourgogne et 41 en Franche-Comté selon la répartition suivante :
• Saône-et-Loire :         20
• Côte d’Or :                 19
• Yonne :                      12
• Nièvre :                        8


• Doubs :                       19
• Jura :                             9
• Haute-Saône :               8
• Territoire de Belfort       5


Les rémunérations des élus sont fixées par la loi et selon la taille de la région. En se regroupant, les élus vont bénéficier automatiquement d'une augmentation. Avant, la Bourgogne (1,6 millions d’habitants) et la Franche-Comté (1,2 millions) se situaient dans la 2e tranche, soit 1900 euros d’indemnités brutes mensuelles pour les élus.
En se regroupant, Bourgogne et Franche-Comté comptent 2,8 millions d’habitants. Les élus de cette nouvelle grande région seront donc indemnisés à hauteur de 2.280 eurosbruts mensuels.

Indemnités mensuelles brutes des élus de Bourgogne Franche-Comté après fusion : 
• conseiller régional de base: 2.280 euros
• membre de la commission permanente: 2509 euros
• vice-président: 3193 euros
• président: 5512 euros

Pour réaliser leurs missions, les conseillers régionaux s'appuient sur le travail de plus de 4100 salariés. Voici comment ces emplois se répartissent dans nos deux régions.


A lire aussi sur le blog de la chronique de la fusion annoncée : Marie-Guite Dufay devra construire la future Bourgogne-Franche-Comté

A lire aussi

Sur le même sujet

Canicule : un feu de forêt s’est déclaré à Villeferry en Côte-d’Or

Les + Lus