La région Bourgogne-Franche-Comté propose une aide de 800 euros aux étudiants qui ont perdu leur job pendant la pandémie

La région a débloqué une enveloppe de 4 millions d'euros pour venir en aide aux étudiants qui ont perdu leur emploi rémunéré avec la crise du Covid-19. Le dépot de dossier s'ouvre ce lundi 15 mars. 

Deux étudiants travaillant sur leurs ordinateurs à Mulhouse (Haut-Rhin), le 19 février 2021.
Deux étudiants travaillant sur leurs ordinateurs à Mulhouse (Haut-Rhin), le 19 février 2021. © SEBASTIEN BOZON / AFP

La crise sanitaire a bouleversé la vie de nombreux étudiants. Privés de petits boulots ou de stages rémunérés, beaucoup ne peuvent plus toucher de revenus supplémentaires et sont plongés dans une grave précarité financière. Pour soutenir ces étudiants, la région Bourgogne-Franche-Comté a mis en place une "aide d'urgence exceptionnelle", en complément des aides du CROUS et des autres dispositifs régionaux déjà mis en place. Le dépôt de dossier pour bénéficier de ce nouveau dispositif s'est ouvert lundi 15 mars 2021. 

800 euros pour 5 000 étudiants

L'aide s'élève à 800 euros, versés en deux fois : 400 après la décision d’attribution, 400 dans un délai d’au moins un mois après le premier versement. Au total, 4 millions d'euros sont débloqués pour venir en aide à 5 000 étudiants. Seuls critères : il faut être inscrit dans un établissement en Bourgogne-Franche-Comté et être titulaire d’un "emploi rémunéré qui a pris fin, a été réduit ou a été interrompu entre le 1er septembre 2020 et le 15 mars 2021", explique la région sur son site internet.  

Le dépôt de dossier peut être effectué à partir du lundi 15 mars et jusqu'au jeudi 15 avril 2021 sur le site de la région Bourgogne-Franche-Comté. Il faut fournir un justificatif de la perte d’emploi ou de la diminution de la rémunération sur l’année universitaire 2020-2021, une copie de la carte d’étudiant ou d’un justificatif d’inscription dans un établissement d’enseignement supérieur de la région, une copie de la carte d’identité ou du passeport, un RIB/IBAN et une attestation sur l’honneur de non-exercice d’un nouvel emploi rémunéré. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeunesse société covid-19 santé région bourgogne franche-comté politique emploi économie