Le recul de l'épidémie de Covid-19 se poursuit en Bourgogne-Franche-Comté

Alors que la France est dans sa première phase de déconfinement, la situation sanitaire s'améliore en Bourgogne-Franche-Comté, région dans laquelle les chiffres de contaminations et d'admissions en service de réanimation sont en baisse. Détails. 

© Rémy PERRIN/ MaxPPP

"Le niveau de circulation virale a continué de diminuer ces derniers jours en Bourgogne-Franche-Comté réduisant la pression que subit le système hospitalier depuis de longs mois" communique ce vendredi 14 mai l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté. L'évolution est jugée encourageante mais "chacun doit rester vigilant", prévient l'ARS. 

En effet, selon les chiffres communiqués, la baisse de la circulation virale se confirme en tous points du territoire, l’incidence régionale s’établissant autour de 150 pour 100 000 habitants en population générale. Sous l’effet protecteur de la vaccination, le repli est encore plus significatif chez les plus de 65 ans, l’indicateur étant désormais partout inférieur à 100 pour cette tranche d’âge. De plus, le taux de positivité des tests se réduit également, à moins de 6% en moyenne. 

© Chiffres ARS

4 655 décès à l'hôpital depuis mars 2020 en BFC

Alors que les admissions à l'hôpital pour des cas graves de Covid-19 baissent, l'ARS attire néanmoins l'attention sur "l’impact meurtrier de l’épidémie qui reste cependant très élevé avec 49 nouveaux décès à l’hôpital cette semaine, ce qui porte le nombre de décès en établissements de santé à 4 655 depuis mars 2020". De plus, 2 283 décès sont à déplorer dans les établissements médico-sociaux de la région.

Au coeur d’un week-end prolongé et dans la perspective d’un nouveau palier d’allègement des restrictions, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté demande à chacun de rester prudent et de continuer à appliquer scrupuleusement les gestes de prévention en toutes circonstances, d'avoir recours au dépistage en cas de signes évocateurs de la maladie ou de contact à risque, et de respecter les consignes d’isolement.

Ce 14 mai, plus de 850 000 habitants de Bourgogne-Franche-Comté ont reçu au moins une dose de vaccins. La proportion s’établit à près de 80% des plus de 75 ans, de 70% des plus de 60 ans et à plus de 60% des personnes de plus de 50 ans.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société