“Ledus casse-toi” : le ras-le-bol des supporters du FC Sochaux-Montbéliard

France 3 Franche-Comté
France 3 Franche-Comté

VIDÉO. Les supporters sochaliens ont signifié leur ras-le-bol dans les tribunes, mardi 28 novembre, lors de la rencontre qui opposait le FCSM à Valenciennes (3-1). 

Par Thibaut Martinez-Delcayrou

Le FCSM se porte bien. Enfin, presque. Sur le terrain, les Jaune et Bleu sont en forme. Mardi 28 novembre, ils ont décroché un sixième succès (3-1) en huit recontres (pour seulement une défaite et un nul). Valenciennes a fait les frais de la bonne forme de Martin, Kalulu et Andriatsima, tous buteurs. 17e il y a quelques semaines, Sochaux est désormais 9e à seulement quatre petits points du Havre, 3e. 

Le président pointé du doigt

Pourtant, cette bonne dynamique ne suffit pas pour rassurer les supporters. Car, en ce moment, des problèmes internes font surface. Et c'est Wing Sang Li, président du club depuis deux ans, qui est mis en cause.  

David Desgouilles, blogueur et romancier, vient à ce propos, de publier une lettre ouverte à l'Ambassadeur de la République populaire de Chine en France. Dans son courrier, le défenseur du FC Sochaux conclut en faisant référence à l'un des personnages les plus respectés en Chine : 

"Le général De Gaulle assistait au match Sochaux-Lyon. Trois ans plus tôt, il avait été le premier chef d’Etat à reconnaître la République populaire de Chine. Votre pays serait-il fidèle à sa mémoire, s’il laissait l’un de ses ressortissants mettre à mort le plus vieux club de football professionnel français ?
Votre Excellence, si nous nous permettons de vous solliciter, c’est parce que nous savons que, soucieux de l’image de votre pays et des relations entre la Chine et la France, vous ne pouvez pas vous résoudre à cette issue. Wing-Sang-Li doit absolument vendre le FC Sochaux-Montbéliard dans les plus brefs délais et faire cette annonce lors de l’audience de la DNCG qui se tiendra le 11 décembre prochain. Il nous est apparu évident que le gouvernement chinois pouvait user de son influence pour convaincre l’un de ses ressortissants de ne pas nuire à l’image de la République populaire de Chine."


Wing Sang Li, PDG de l'entreprise Tech Pro (maison-mère de Ledus), fait face à de grosses difficultés.

D'abord placé en redressement financier, le groupe chinois a récemment été suspendu de la bourse de Hong-Kong. L'indice de solvabilité du président en a pris un coup. 

Dans un communiqué, Ledus explique que "le rapport intermédiaire 2017 de la Société publié le 20 septembre 2017 contenait des informations matériellement fausses, incomplètes ou trompeuses". 

Les supporters grognent

Depuis plus d'un mois, les supporters s'indignent de la situation par des banderoles. Le message passe aussi sur les réseaux sociaux. 

Le mardi 28 novembre, le kop de supporters de la Tribune Nord de Sochaux a mis les mots sur les maux en entamment un chant on ne peut plus explicite : "Ledus casse-toi". Car au fond, tous craignent le 11 décembre, date à laquelle la DCNG -le "gendarme financier du football français"- vérifiera les dépenses engagées par le FCSM depuis le début de la saison 2017-2018. 

Revivez l'indignation des supporters ci-dessous.

La grogne des supporters du FCSM
Images : CHEVREUIL Jérémy, DEBIEF Éric, DUBUIS Emmanuel.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vivre ensemble : Beaune Maman

Près de chez vous

Les + Lus