• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Plusieurs records de températures ont été battus en cette fin août

© Maxppp
© Maxppp

Des dizaines de records de chaleur pour une fin août ont été battus au cours de ces cinq jours de canicule, a indiqué Météo France dimanche 28 août 2016. La semaine qui débute s'annonce encore estivale, mais moins éprouvante.

Par Muriel Bessard

"Mardi et mercredi, nous avons eu une vingtaine de records par jour", indique François Jobard, prévisionniste à Météo France qui souligne le côté  "exceptionnel de cette canicule vu son caractère tardif".

A Auxerre, il a fait plus de 35° pendant quatre jours de suite, du jamais vu après un 15 août.

Dans l'Est, la chaleur a atteint des niveaux inédits, à Metz (36,9°), Strasbourg (36°, il faut remonter à 1944 pour retrouver ce niveau), Reims (35,7°). A Charleville-Mézières, le record pour cette période est tombé trois jours de suite (33°, puis 34,8° puis 35,3° finalement samedi).

Les températures ont aussi atteint des sommets à Paris (36,6° jeudi, mais aussi record de température nocturne), à Lille (35,6°) et dans l'Ouest: 36,3° sous abri à Nantes (record de 1961 battu), 36° à Rennes, 30,1° à Cherbourg, et même 30,6° à Landivisiau dans le Finistère (où le précédent record datait de 2005, 29°).

La comparaison reste en revanche difficile avec la canicule de 2003, qui fut bien plus longue (13 jours) et plus intense (au coeur de l'été). Pendant cet épisode exceptionnel, les températures étaient d'environ +10°C au-dessus des normales. Au cours de la semaine à venir, elles devraient l'être d'environ +5°. "On aura un ressenti estival pour la rentrée", indique François Jobard.

A lire aussi

Sur le même sujet

Quel avenir pour la maison Colette de Besançon ?

Les + Lus