Loi travail : 800 personnes manifestent à Dijon pour cette 11e journée de grève

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.

Les opposants à la réforme du code du travail avaient lancé un appel à manifester partout en France, mardi 28 juin 2016. C'était la 11e journée d’action nationale depuis le mois de mars. A Dijon, ils ont été environ 800 à manifester une fois de plus pour demander le retrait de ce projet.

Pour cette 11ème journée nationale de mobilisation, ils étaient environ 800 à battre le pavé dijonnais. Le projet de loi reviendra devant l'assemblée nationale le 5 juillet. 

Que demandent les opposants à la loi travail ?

Locaux de la CGT et de la CFDT vandalisés, violences autour des manifestations, menaces d'interdiction de défilé, insultes de militants... Le climat se tend de plus en plus autour de la loi travail.

Les organisations syndicales opposées à ce projet de réforme du code du travail ne désarment pas. Les syndicats CGT, FO, Solidaires, FSU, l'Unef, l'UNL et FIDL continuent de réclamer le retrait du texte. Les représentants des salariés refusent que l'accord d'entreprise prime sur l'accord de branche, car ils craignent que cela aboutisse à du "dumping social". Ils dénoncent aussi les critères de licenciement économique ou encore la mise en place d’un référendum d'entreprise, vu comme une menace pour "la démocratie sociale".

Reportage à Dijon, mardi 28 juin 2016, de Michel Gillot et Christophe Gaillard, avec les interviews de : 
  • Sandrine Mourey, CGT de Côte-d'Or
  • Edouard Guerreiro, FO 21
durée de la vidéo: 01 min 56
Dijon : 800 personnes manifestent contre la loi El Khomri

Les syndicats lancent donc une nouvelle journée de mobilisation mardi 28 juin, le jour même où un vote sur le projet de loi a lieu Sénat.
Le texte doit être voté mardi à 18 heures. Il a été profondément remanié par le Sénat, à majorité de droite. Toutefois, cette version sénatoriale devrait être détricotée en deuxième lecture par les députés, à partir du 5 juillet.



Jusqu'où iront les syndicats ?

Les syndicats ont indiqué qu’ils voulaient aller "jusqu'au bout" pour infléchir la position de François Hollande et Manuel Valls.
Mais, jusqu’à présent, leurs demandes d'être reçus par le président de la République sont restées lettre morte.
Les organisations syndicales espèrent le sensibiliser grâce à la votation citoyenne qu’ils ont lancée à la fin du mois de mai. Plusieurs centaines de milliers de personnes ont répondu à cette consultation, dont les résultats devraient être remis à l'Elysée mardi.



Qui a manifesté ce mardi 28 juin ?

Des manifestations étaient prévues un peu partout en France et notamment en Bourgogne.
  • En Côte-d’Or, les organisations syndicales avaient appelé à participer massivement à un rassemblement à partir de 14h, place de la Libération, à Dijon. Les votations citoyennes ont été remises en préfecture à l’issue de la manifestation. Les syndicats CGT, CFDT et FO de Keolis Dijon ont déposé un préavis de grève et que des perturbations étaient à prévoir dans les transports en commun du Grand Dijon.
  • En Saône-et-Loire, le rendez-vous était fixé à 15h, à l’espace Lamartine à Mâcon.
A Paris, les syndicats ont obtenu l'autorisation de défiler entre la place de la Bastille et la place d'Italie.