9e journée de mobilisation contre la loi travail : combien de manifestants a-t-on compté ?

Au moins 125 000 manifestants ont défilé contre le projet de réforme du code du travail mardi 14 juin 2016, selon les autorités. De son côté, la CGT a recensé 1,3 million d'opposants à la réforme dans les cortèges. 

L’opposition à la loi travail est toujours d'actualité, après huit journées de manifestations (non consécutives) à travers la France.
Pour cette 9e journée de mobilisation, une grande manifestation a eu lieu à Paris. Entre 75 000 et 80 000 personnes y ont participé, selon la police. En Bourgogne, des centrales syndicales avaient affrété des bus pour convoyer leurs adhérents vers ce cortège national.
Celui-ci a été marqué par de violents affrontements entre plusieurs centaines de personnes encagoulées et les forces de l'ordre.

Par ailleurs, 50 000 personnes ont défilé en régions. C’était le cas notamment à Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire, où environ 300 manifestants se sont retrouvés sur le parking d'un centre commercial dans la zone d'activités nord pour se faire entendre. Le cortège a ensuite pris la direction du péage de Chalon Nord, pour une nouvelle opération péage gratuit.

Le reportage de Fanny Borius, Cécile Claveaux et Charles Morhain

Ils sont bien décidés à ce que le mouvement ne s'essouffle pas. A Chalon-sur-Saône, des opposants à la loi travail se sont réunis pour une nouvelle journée d'action mardi 14 juin 2016. A l'appel d’une intersyndicale, 300 personnes se sont retrouvées sur le parking d'un centre commercial pour se faire entendre. Intervenants : -Pascal Poyen, délégué départemental Solidaires -Gabrielle Carni, manifestante Jean-François Martin, manifestant -Claude Cadot, délégué départemental CGT

Intervenants :
  • Pascal Poyen, délégué départemental Solidaires
  • Gabrielle Carni, manifestante
  • Jean-François Martin, manifestant
  • Claude Cadot, délégué départemental CGT

De nouvelles manifestations sont prévues jeudi 23 et mardi 28 juin

Alors que le Sénat vient d'entamer l'examen du projet de loi El Khomri, les opposants refusent de baisser les bras. L'intersyndicale (CGT, FSU, FO, Solidaires, Unef, UNL, Fidl) demande toujours le retrait d'un texte jugé trop favorable aux entreprises et facteur de "régression sociale" pour les salariés. D'autres manifestations sont déjà prévues les jeudi 23 et mardi 28 juin.

Mais, les grèves organisées dans des secteurs clés comme les raffineries, la SNCF ou les déchets s'étiolent depuis quelques jours.
On suivra donc avec attention la rencontre qui doit avoir lieu vendredi entre le numéro un de la CGT et la ministre du Travail Myriam El Khomri. Ce sera la première fois depuis début mars.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité