Un lynx percuté mortellement par une voiture à l'Hôpital du Grosbois

Le lynx percuté en début de semaine par une voiture, dans le Doubs. / © Sabrina Clément - Centre Athenas
Le lynx percuté en début de semaine par une voiture, dans le Doubs. / © Sabrina Clément - Centre Athenas

Le centre Athenas annonce qu'un lynx a trouvé la mort après avoir été percuté par une voiture sur le RN57 à hauteur de l'Hôpital du Grosbois. Explications.

Par SR

Un lynx a de nouveau été retrouvé sans vie ce lundi matin, sur la route nationale 57, à hauteur de l'Hôpital du Grosbois, dans le Doubs. L'animal a été percuté par une voiture, selon le centre Athenas, dont la mission est de "recueillir, soigner et réhabiliter des spécimens de la faune sauvage européenne pour les relâcher dans le milieu naturel dans un souci de sauvegarde des espèces". 

Selon le centre jurassien, le lynx tué en début de semaine est la troisième victime d’une collision sur le massif depuis le début de l’année. "En plus, dans ce cas, il s'agit d'un adulte. C'est embêtant car l'air de présence de l'espèce ne s'accroît plus depuis environ 5 ans" nous a expliqué un soignant du centre Athenas.

La population de lynx est régulièrement victime de braconnage et de collisions avec des voitures

Les lynx dans le Jura, pour combien de temps ?


Dans le massif jurassien, au cours du dernier trimestre 2017, 7 lynx ont été victimes de collisions. Déjà en 2015, 8 femelles adultes ont été victimes de collisions routières, soit 1/4 de la population femelle adulte du Jura.

Dans une magnifique vidéo intitulée "Le silence des bêtes", Vincent Munier, célèbre photographe animalier, a lancé un coup de gueule poétique contre le massacre des lynx, encore présents dans le Jura. "Pour combien de temps ?" s'interrogeait-il en février dernier. 

 

Le centre Athenas

Créé en avril 1987, et implanté sur la commune de L’Étoile, le Centre a recueilli en 27 années plus de 18 000 animaux sauvages blessés. A travers les soins prodigués et les relâchers effectués (45% du total, soit 75% des animaux traités) le Centre participe activement à la protection de la faune et au maintien de la biodiversité. Implanté dans le Jura, il a un rayon d’action interrégional couvrant 11 départements : le Jura, le Doubs, la Haute-Saône, le Territoire de Belfort, la Côte d’Or, la Saône et Loire, l’Ain et le nord de la Haute Savoie, le nord du Rhône, le sud de la Haute-Marne et l’Est de la Nièvre.

A lire aussi

Sur le même sujet

Côte-d'Or : focus sur l'emploi dans la filière viti-vinicole

Les + Lus