Le maire de Digoin rend le port du masque obligatoire dans certains lieux

Illustration. / © Freepik
Illustration. / © Freepik

À Digoin, en Saône-et-Loire, le maire a décidé de rendre le port du masque obligatoire dans certains lieux de la ville.

Par M. F.

Il faudra sortir couvert pour être en règle dans certains lieux de la commune de Digoin, en Saône-et-Loire. "Le port d’un masque couvrant la bouche et le nez est désormais obligatoire pour toute personne, dès l’âge de 11 ans, sur les marchés de plein air de la Place de l’Hôtel de Ville et de la Place Leclerc, dans les grandes surfaces commerciales, dans les bâtiments publics, à l’entrée des écoles et dans les commerces le prescrivant", précise le maire Fabien Genet dans un communiqué daté du 19 mai.

"Ce n'est pas une obligation généralisée sur le territoire de la commune, c'est à certains endroits de concentration de population, là où il y a un risque", justifie l'élu divers droite à notre micro. "Nous sommes en département rouge. Le territoire autour de Digoin a été touché. Il y a eu des patients Covid et encore aujourd'hui, il y a des consultations avec des gens qui vont faire le test PCR."
 

Ces arrêtés sont temporaires. Ils ont commencé le 15 mai, ils se termineront le 2 juin si tout va mieux à ce moment là.
Fabien Genet, maire de Digoin

 

 

Le maire de Digoin rend le port du masque obligatoire dans certains lieux

Des masques distribués aux habitants

Le maire rappelle que des masques réutilisables ont été distribués aux habitants et qu'il est possible de s'en procurer facilement dans les commerces.

D'autres communes françaises ont pris des arrêtés imposant le port du masque dans l'espace public. C'est le cas par exemple à Sceaux, dans les Hauts-de-Seine, avec une mesure concernant l'intégralité du territoire de la commune. Attaquée par la Ligue des droits de l'homme, la décision a été retoquée par le Conseil d'État le 17 avril.

Les mesures prises à Digoin, limitées à certains lieux de la commune, ne risqueraient pas d'être invalidées par la justice selon l'élu. "Ces arrêtés ont été pris en informant la préfecture, la sous-préfecture. Nous agissons de concert avec l'État. Ce qui nous anime c'est vraiment de renforcer la protection des habitants et non pas de les ennuyer", précise Fabien Genet.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus