Marcigny : un rassemblement contre la fermeture d’un service de l’hôpital

Une centaine de personnes ont participé samedi 26 mai 2018 à une réunion d’information sur la fermeture du service des soins de suite et de réadaptation de l’hôpital de Marcigny, en Saône-et-Loire / © Romy Ho-A-Chuck
Une centaine de personnes ont participé samedi 26 mai 2018 à une réunion d’information sur la fermeture du service des soins de suite et de réadaptation de l’hôpital de Marcigny, en Saône-et-Loire / © Romy Ho-A-Chuck

Un rassemblement a été organisé samedi 26 mai contre la fermeture du service des soins de suite et de réadaptation de l’hôpital de Marcigny, en Saône-et-Loire. Les élus et la population dénoncent cette décision de l’ARS (Agence régionale de santé).

Par B.L.

Une centaine de personnes ont participé ce samedi 26 mai 2018 à la réunion d’information organisée devant l’hôpital local de Marcigny. L’incompréhension grandit dans la population.


Marcigny : un rassemblement contre la fermeture d’un service de l’hôpital
Un rassemblement a été organisé samedi 26 mai contre la fermeture du service des soins de suite et de réadaptation de l’hôpital de Marcigny, en Saône-et-Loire. Les élus et la population dénoncent cette décision de l’ARS (Agence régionale de santé). - Le reportage de Romy Ho-A-Chuck, Damien Boutillet et Sophie Réthoré avec : -Louis Poncet, maire de Marcigny (SE) -Bernard -Christiane -Patricia -André Accary, président du conseil départemental de Saône-et-Loire (LR)







En effet, en 2014 un plan de financement de la réhabilitation de l’hôpital avait été validé par l’ARS et confirmé en 2016. 
C’est pourquoi, en avril dernier, l’annonce de la fermeture du service des soins de suite et de réadaptation de l'hôpital de Marcigny a fait l’objet d’une douche glacée.


De nombreux élus ont participé à la réunion d'information sur l'hôpital de Marcigny / © Romy Ho-A-Chuck
De nombreux élus ont participé à la réunion d'information sur l'hôpital de Marcigny / © Romy Ho-A-Chuck



"On apprend la fermeture du service des soins de suite - c'est-à-dire la fermeture de l’hôpital car il n’y a que ce service - on apprend cela de façon brutale sans préparation, sans explication.
On est capables de comprendre qu’à un moment donné il faut restructurer. Mais la grosse difficulté aujourd’hui c’est que Paray-le-Monial / Charolles (15 km) on va avoir 100 lits de soins de suite et de réadaptation alors qu'entre Paray-le-Monial/Roanne (60 km) il n’y aura plus aucun lit", déclare Louis Poncet, maire de Marcigny (DVG).


La décision de fermer le service de soins de suite et de réadaptation de l’hôpital a du mal à passer à Marcigny. / © Damien Boutillet
La décision de fermer le service de soins de suite et de réadaptation de l’hôpital a du mal à passer à Marcigny. / © Damien Boutillet


Que propose le département de Saône-et-Loire ?


Ce matin, le président du conseil départemental de Saône-et-Loire a déclaré que "même si cela n’était pas de sa compétence, le département allait apporter un million d’euros pour renforcer l’Ehpad de Marcigny".

Le Département étudie aussi "la possibilité de créer une maison médicale pour renforcer l’offre médicale dans la commune".

Enfin, des discussions auront lieu pour étudier l’avenir des 35 personnes impactées par la fermeture du service des soins de suite et de réadaptation.


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus