Marnay (Haute-Saône) : 29 cas de Covid-19 au collège entraînent la fermeture de 10 classes

Ces derniers jours, 29 cas avérés de Covid-19 ont été détectés au sein du collège Albert Mathiez sur la commune de Marnay en Haute-Saône. La préfecture décide de suspendre l’accueil des élèves de 5ème et de 4ème.
 
Cas de covid-19 au collège de Marnay : 274 élèves priés de rester chez eux
Cas de covid-19 au collège de Marnay : 274 élèves priés de rester chez eux © Rochet Blanc
"Le virus était en train de se propager dans l'établissement, par précaution, nous avons pris cette décision" explique l'inspection d'académie de Haute-Saône.

La décision a été prise lundi 23 novembre par Fabienne Balussou, la préfète de Haute-Saône, après consultation de la directrice académique des services de l’éducation nationale et de la déléguée territoriale de l’ARS. Suite à plusieurs cas avérés de covid-19 au sein du collège Albert Mathiez de Marnay, le choix a été fait de suspendre l’accueil des élèves des 4 classes de 5ème et des 6 classes de 4ème de l’établissement… et ce dès ce mardi 24 novembre et jusqu’au lundi 30 novembre inclus.

Ces fermetures de niveaux concernent 274 des 515 élèves du collège de Marnay. Les élèves seront absents du collège pour une durée de 7 jours et devront revenir avec un test covid  négatif. L'enseignement à distance est mis en place pour les classes concernées afin d'assurer la continuité pédogagogique.

Dans ce collège, plusieurs clusters (plus de trois personnes contaminées dans une classe hors fratrie) avaient été détectés ces derniers jours. "C'est mieux par sécurité que tout le monde reste chez soi" confie une enseignante. "On essaie de rassurer les élèves" dit-elle. "C'est une situation assez spéciale, on s'adapte, on n'a pas le choix" ajoute la professeure.

En plus des élèves, certains professeurs et personnels ont été touchés par le covid, un dépistage sera organisé par l’Agence Régionale de Santé (ARS) à destination du personnel de l’établissement.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société éducation