Météo-France : 35,7 degrés à Sens et 35,3 degrés à Nevers à la mi-septembre, des records de chaleur jamais vus

Ce mois de septembre 2020 est l’un des plus chauds recensés en Bourgogne. Plusieurs records ont déjà été battus et cette chaleur hors norme va persister toute la semaine, prévient Météo-France.

Illustration.
Illustration. © Pixabay

Au mois de septembre, il devrait faire entre 21 et 22 degrés dans la région. Or, on est largement plus de 10 degrés au-dessus des moyennes de saison.

La journée du 14 septembre a été particulièrement ensoleillée pour cette période de l’année. C’est dans l’ouest de la Bourgogne qu’il a fait le plus chaud. Des records de chaleur ont été battus dans l’Yonne et la Nièvre comme en témoignent les valeurs relevées par Météo-France :

-35,7 degrés à Sens dans l’Yonne. Le précédent record datait du 1er septembre 1961 (34,5 degrés).

-35,3 degrés à Nevers. Là aussi, on a battu un record qui datait du 11 septembre 1947 (35,1 degrés).

-34 degrés à Mâcon. Il a fait chaud mais pas autant que le 5 septembre 1949 où l’on avait relevé 35,2 degrés.

-33,2 degrés à Dijon. Là encore, il n’a pas fait aussi chaud que le 1er septembre 1926 on avait mesuré 34,2 degrés.
 
© Claude Heudes / France 3 Bourgogne

 

Des épisodes de chaleurs tardives et précoces de plus en plus fréquents

"On a déjà connu des épisodes de chaleur tardifs au mois de septembre", rappelle Sylvie Le Darz, chargée de climatologie à Météo-France en Bourgogne. "C’était le cas en 1947 par exemple. Cette année-là, à Mâcon, on a enregistré 9 jours consécutifs avec plus de 30 degrés du 11 au 19 septembre. Ce qui se passe en ce moment est assez exceptionnel, mais c’est déjà arrivé."
 
Ce qui interpelle les spécialistes, c’est que ce phénomène se produit plus fréquemment depuis les années 2000. 
En septembre 2018, par exemple, il y avait eu 7 jours à plus de 30 degrés à Mâcon, 4 jours à Dijon, 3 jours à Nevers. Cela avait aussi été le cas en 2016.

"On constate des chaleurs tardives au mois de septembre, mais il y aussi des épisodes de chaleur précoces au printemps où l’on dépasse parfois les 30 degrés dès le mois de mai. En 2017, par exemple, on était monté à 32,9 degrés à Auxerre les 27 et 28 mai", précise Sylvie Le Darz.

   

Le temps va rester très chaud jusqu’au début de l’automne

La chaleur va persister dans toute la région dans les jours qui viennent.
A Dijon comme dans de nombreuses autres villes, il fera au moins 30 degrés, voire davantage, jusqu’à samedi prochain 19 septembre.

Le temps devrait tourner à l’orage à partir du dimanche 20 septembre, ce qui fera passer les températures au-dessous de la barre des 30 degrés.
Mais, "on restera aux alentours de 27 ou 28 degrés, ce qui est toujours largement au-dessus des normales saisonnières". Surtout quand l’arrivée officielle de l’automne est prévue mardi 22 septembre indique le calendrier.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo