Moissons : la vigilance des agriculteurs face aux risques d'incendie

Dans l'Yonne, les pompiers comptent une soixantaine de feux dans des champs en un mois. / © Lucie Martin / France 3 Bourgogne
Dans l'Yonne, les pompiers comptent une soixantaine de feux dans des champs en un mois. / © Lucie Martin / France 3 Bourgogne

En pleine période de moissons, l'Yonne a connu une série importante d'incendies. L'absence de pluie conjuguée à des températures élevées et parfois la présence du vent ont pu favorisé les feux et leur propagation.

Par M. F.

En pleine moissons, Dominique Jomas a vu partir en fumée près de cinq hectares d'orge à Joigny (Yonne) fin juin. Quinze jours après, son champ porte encore les stigmates de l'incendie avec des épis totalement carbonisés.

Un feu a priori accidentel, parti près d'un chemin au bord du champ, mais qui serait malheureusement assez classique selon l'agriculteur. "C'est un feu qui a été mis avec un mégot ou je ne sais pas. Mais en période de moissons, ça arrive avec la moissonneuse quand on coupe un peu bas sur les silex qu'on voit dans la parcelle, ça arrive à faire une étincelle et prendre feu avec la paille coupée", indique-t-il.

Après avoir constaté les dégâts, son assureur est venu rappeler certaines consignes élémentaires : avoir à proximité un tracteur outillé pour retourner la terre, des extincteurs sur la moissonneuse et si possible une réserve d'eau conséquente. "Il faut être beaucoup plus vigilant que d'habitude en cette période. On préconise un certain nombre de moyens de préventions pour lutter contre ces départs d'incendie ou en tout cas pour les arrêter tout de suite", précise l'assureur Romain Jolivet, responsable marché agricole de l'Yonne chez Groupama.
 
Moissons : la vigilance des agriculteurs face aux risques d'incendie
En pleine période de moissons, l'Yonne a connu une série importante d'incendies. L'absence de pluie conjuguée à des températures élevées et parfois la présence du vent ont pu favorisé les feux et leur propagation. - France 3 Bourgogne - Baziz Djaouti, Lucie Martin, Patrick Jouanin
 

Une soixantaine de feux en un mois

En pleine période de moissons, les pompiers eux aussi sont aux aguets. En moyenne, ils sont appelés cinq à six fois par jour pour un départ de feu de culture dans le département. Et la saison est loin d'être finie.

"On reste vigilants. Là, on est à peu près à la moitié de la période de moissons. Les températures sont encore quand même relativement hautes. De plus, la sécheresse est un facteur aggravant. Donc nous restons sur le qui-vive", détaille Julien Belnoue, lieutenant-adjoint des sapeurs-pompiers de l'Yonne.

Tout au long de l'été, le risque d'incendie reste très élevé. Depuis un mois, l'Yonne a déjà connu une soixantaine de feux liés aux moissons.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Accident mortel dans l'usine Verralia de Chalon

Les + Lus