À Montceau-les-Mines, la mairie finance une plateforme de Click & Collect pour sauver le commerce local

La mairie de Montceau-les-Mines investit 30 000€ dans une plateforme en ligne de Click & Collect. Contraints de baisser le rideau une nouvelle fois à cause du reconfinement, les commerçants indépendants transforment leurs méthodes de travail. Objectif : survivre à la crise sanitaire. 
 

Sept boutiques proposent leurs produits en ligne. D'autres devraient venir compléter l'offre bientôt.
Sept boutiques proposent leurs produits en ligne. D'autres devraient venir compléter l'offre bientôt. © Amélie Douay
Si les quelques 19 000 habitants de Montceau-les-Mines ont déserté les rues commerçantes ce jeudi 5 novembre, l’activité n’est pas tout à fait à l’arrêt. Derrière les stores à demi fermés d’une boutique de prêt-à-porter, a lieu un shooting photo.

Un escabeau fait office de pied de projecteur, tandis que Christelle Flèche, commerçante indépendante, s’improvise photographe. Dans l’objectif de son smartphone : un sac à main en cuir qu’elle s’apprête à mettre en vente… sur internet. Elle et son mari, Philippe, se lancent dans le E-commerce.

Proximité par écrans interposés 

La crise sanitaire a stoppé net leur activité à deux reprise. Alors pour survivre, ils bousculent leurs méthodes de travail : “on n’avait pas du tout l’habitude de travailler comme ça. Nous, on aime recevoir nos clientes, papoter. Là c’est différent, on discute par SMS ou par mail. C’est pas mal non plus…”, tente-t-elle de relativiser. 
 
Le studio photo un brin improvisé de Christelle et Philippe Flèches, commerçants indépendants de Montceau-les-Mines
Le studio photo un brin improvisé de Christelle et Philippe Flèches, commerçants indépendants de Montceau-les-Mines © Amélie Douay

Le couple s’est lancé en début de semaine et a déjà reçu cinq commandes. Près de l’entrée, trois paquets attendent la venue des clients. Et si ces quelques ventes ne vont pas renflouer totalement leur compte en banque, elles ont le mérite de leur remonter le moral : “on était un peu découragés au début et maintenant qu’on a eu quelques commandes ça nous a reboosté un grand coup. On est plus motivés !”

C’est toute une émulation qui se crée dans le quartier. Installée juste en face dans sa maroquinerie, Karine Janodet finalise son inscription. C’est la huitième commerçante à rejoindre la plateforme locale de Click & Collect créée par la mairie. “C’est une opportunité à prendre. Je ne l’aurais pas fait sans l’aide de la municipalité.”

La mairie a investi 30 000 euros dans cette plateforme locale. Les commerçants indépendants peuvent ainsi bénéficier du dispositif sans débourser un euro. 
 
La mairie de Montceau-les-Mines crée une plateforme de Click & Collect pour les commerçants

Et ceux qui n’y connaissent rien en informatique n’ont pas d’excuse… Mathieu Bouillet, manager de centre-ville, est là pour les accompagner : “je leur explique le fonctionnement du site, afin qu'ils puissent prendre la main facilement. C’est avantageux pour eux, ça leur permet d’être référencé gratuitement sur internet. Tout seuls, cela leur aurait coûté plus de 5 000 euros chacun.” 
 

Le click & collect : une solution pérenne pour sauver le commerce de proximité ? 

Mais cela va-t-il suffit à éviter les faillites ? Pour la municipalité, qui espère doubler le nombre de boutiques référencées d’ici à la semaine prochaine, il s’agit d’une solution à long terme pour la survie du commerce de proximité : “les règles de distanciation pour endiguer la circulation du virus vont certainement durer un certain temps, estime la maire LR Marie-Claude Jarrot.

"Cette plateforme permettra aux commerçants à la fois de pouvoir accueillir en présentiel peu de clients et à la fois en distanciel,
poursuit-elle, plutôt que de faire attendre les clients dans la queue. dehors. C’est notre façon de conjuguer patriotisme commercial et local.” 

"On aurait été obligé de s'y mettre" 

Christine et Philippe n’excluent pas l’idée de conserver ce nouvel outil : “peut-être pas dans l’immédia... Si on a le bonheur d’ouvrir pour Noel, on ne pourra pas gérer le magasin, les clients, les photos et le click & collect en même temps. Ca m’occupe cinq à six heures par jour tout de même ! Mais quand nous reprendrons un rythme normal, on publiera des photos tous les jours.” 
 
Le manager de centre-ville accompagne les commerçants dans la prise en main informatique de la plateforme de Click & Collect
Le manager de centre-ville accompagne les commerçants dans la prise en main informatique de la plateforme de Click & Collect © Amélie Douay

Pour Karine Janodet, le passage au digital n'était qu'une question de temps : “on aurait été obligé de s’y mettre face à la concurrence d’Amazone. Peut-être pas aussi vite... certes. Mais à un moment, il faut s'adapter comme on peut pour conserver notre clientèle."

Prêt à porter, bijoux, maroquinnerie, coiffure, décoration et même salon de thé... À Montceau-les-mines, les commerçants ont maintenant de la visibilité… Encore faut-il que les clients jouent le jeu.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société économie politique