Cet article date de plus de 5 ans

Canton de Corbigny : deux binômes à droite pourraient malmener la gauche fragilisée lors des dernières élections

Ce canton agricole, terre d’élevage des bovins charolais, est le résultat de la fusion de trois cantons anciennement détenus par des conseillers généraux socialistes : Corbigny, Brinon-sur-Beuvron et Lormes. Un seul d’entre eux se représente. La droite est en embuscade. 

4 binômes se présentent sur ce nouveau canton de Corbigny dans le Nivernais-Morvan où la gauche est bien implantée mais où rien n’est gagné. Car aux dernières élections, la droite a fait une nette percée en prenant notamment la ville de Corbigny. Sans oublier le Front national qui s’était bien placé aux dernières élections européennes.

Deux binômes se présentent à gauche

Du côté socialiste, le binôme est constitué de Fabien Bazin, 48 ans. Il est le seul conseiller général sortant à se représenter. Il est l’élu de l’ancien canton de Lormes depuis 2 mandats. Il se présente sous la bannière « Vivre la Nièvre », sans référence au parti socialiste. Il part avec Anne Verin, directrice d’une école maternelle, sans étiquette elle aussi. Ils sont soutenus par Patrice Joly, président du Conseil général de la Nièvre

Une autre candidature est présente à gauche : celle des communistes Isabelle Liron et Hervé Rizière qui ne devraient pas faire trop d’ombre au duo précédent. Hervé Rizière s’était présenté en 2011 sur le canton de Corbigny mais n’avait pas atteint les 6%.

Deux binômes à droite

C’est de la droite que vient la menace. Avec d’abord la candidature de l’homme fort de l’UMP dans ce territoire : Jean-Charles Rochard, 48 ans, président de la communauté de communes du Corbigeois depuis avril 2014 et adjoint au maire de Corbigny. Il se présente aux côtés de Maria Breza-Soudan, 54 ans, conjointe d’un exploitant agricole (qui fut aussi candidat sur le canton de Brinon-sur-Beuvron en 2008).

Autre menace pour la gauche, le Front national. C’est le chef de file du parti dans la Nièvre qui se présente : Marcel Stéphan, conseiller régional, avec Céline Apricena. L’homme est rompu à l’exercice politique ; il peut s’appuyer également sur les bons résultats du parti de Marine le Pen aux dernières élections européennes qui avaient vu la candidature de Florian Philippot arriver en tête dans les cantons de Corbigny et de Lormes.


Le reportage de Régis Guillon, Fabien Madigou et Charles Morhain

durée de la vidéo: 03 min 36
Départementales 2015 : le c anton de Corbigny

Tous les candidats du canton de Corbigny

Départementales 2015, mode d’emploi
Les élections départementales (ex-cantonales) auront lieu les dimanches 22 et 29 mars 2015. Une des nouveautés de ce scrutin est l’apparition de binômes de candidats (un homme, une femme). Par ailleurs, on appelle désormais conseillers départementaux les anciens conseillers généraux.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales politique