Coronavirus Covid-19 : pas de promenade au bord de l'eau dans la Nièvre

Ce vendredi 3 avril, la Préfecture de la Nièvre a décidé d'interdire l’accès aux berges et chemins de halage des cours d'eau domaniaux et des canaux du département, ainsi qu’aux véloroutes les longeant.
Nevers, 16/02/2019 - Le Pont de Loire (image d'illustration)
Nevers, 16/02/2019 - Le Pont de Loire (image d'illustration) © JC Tardivon/MAXPPP

Pas de promenade au bord de l'eau

La Préfète de la Nièvre, Mme Sylvie Houspic, a décidé ce vendredi 3 avril, "d’interdire l’accès aux berges et chemins de halage des cours d'eau domaniaux et des canaux du département, ainsi qu’aux véloroutes les longeant, à compter de ce jour et pour la durée d’application des mesures gouvernementales instituées par le décret 2020-293 du 23 mars 2020. "

Départs en vacances proscrits

Cette interdiction est aussi assujettie de mesures concernant les départs en vacances de la zone C (académies de Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse, Versailles) ce vendredi 3 avril.
En effet, la Préfète de la Nièvre rappelle que " la règle est toujours de rester chez soi, même pendant les congés scolaires"

La Préfecture de la Nièvre insiste sur le fait que :
"Celles et ceux qui envisageaient de se déplacer pour les vacances s'exposent et exposent leurs proches au risque de contamination. Ils exposent également les habitants du territoire où ils projettent de se rendre à ce risque. Les forces de police et de gendarmerie sont chargées de veiller au strict respect des mesures de restriction des déplacements déployées pour lutter contre la propagation de la pandémie. Des contrôles seront effectués de manière renforcée.
Tout contrevenant s’expose à une peine d’amende de 135 euros."

D'autres départements dans la même mesure

Par exemple, le département du Jura durcit les conditions du confinement, pour une durée indéterminée.
Compte-tenu des conditions météorologiques très favorables qui s’annoncent ce week-end, et du nécessaire maintien des mesures de confinement pour limiter les risques de contagion, le préfet du Jura a décidé d’interdire l’accès aux sentiers pédestres, chemins de randonnées, pistes cyclables, forêts et parcs sur l’ensemble des communes du département du Jura.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement : envie d'évasion santé société covid-19