Nevers : une action anti-Amazon pour soutenir le commerce local pendant le confinement

Une action s'est déroulée à la mi-journée au centre-ville de Nevers, afin de porter un soutien aux commerçants locaux, et éviter la concurrence avec les géants de la vente en ligne.
Un affichage sur une consigne "Amazon" revendiqué par des militants ANV COP21
Un affichage sur une consigne "Amazon" revendiqué par des militants ANV COP21 © FTV Sophie Hémar
Depuis le confinement, alors que des initiatives de soutien aux commerçants locaux se multiplient : création de points de collecte, livraisons solidaires... le spectre du commerce en ligne réapparaît, suscitant l'opposition de militants.

Une action contre un "locker"

Nouvellement installée, elle est déjà contestée : "elle", c'est une consigne pour les colis d'Amazon. Une vingtaine de militants a recouvert d'affiches ce samedi 7 novembre cet "Amazon locker",  installé dans un supermarché Monoprix du centre de Nevers, depuis une semaine. 
Son arrivée, en plein confinement, a fait bondir les militants de ANV COP21, Attac et Alternatiba, alors que de nombreux commerces sont fermés.

Marion de la Brière, porte-parole Alternatiba et ANV-COP 21 Nevers déclare "nous dénonçons aujourd'hui non pas le Monoprix de Nevers, et nous n'appelons pas au boycott. Par contre, ce que nous dénonçons, c'est le partenariat commercial entre Monoprix France et la plateforme d'Amazon."
La borne automatique, alternative à la livraison, permet aux clients de venir retirer un achat effectué sur internet.
Dans un communiqué, le groupe Monoprix précise que son installation était prévue avant le reconfinement et que "dans le contexte sanitaire, nous avons décidé de suspendre ce service sur l’ensemble de nos magasins."

Les commerçants de Nevers innovent 

Face aux plateformes de commerce en ligne, les commerçants de Nevers ne luttent pas à armes égales. Certains ont choisi d'autres méthodes :
Depuis octobre, ils sont une quinzaine à proposer chaque jour des directs sur internet, version téléachat, en lien avec leurs clients.
Et comme l'explique Germaine Defresne, commerçante du centre-ville, ce n'est pas uniquement pour faire du commerce. Selon elle, les commerces de proximité ont un rôle social : "Moi je ne veux pas faire du e-commerce, ce n'est pas mon but. J'ai une petite boutique de centre-ville, je suis là pour le contact avec mes clients. C'est un échange, j'ai des gens qui viennent me parler, qui ne viennent pas forcément acheter, on se fait un petit coucou, on discute. C'est très important pour moi.. le lien social en fait." 

Les commerçants du centre-ville innovent ensemble, pour garder leur boutique en activité et éviter que la clientèle ne se tourne vers internet, à quelques semaines des achats de Noël.

Le reportage de Rémy Chidaine et Sophie Hémar
Intervenants :
Nevers : une action anti-Amazon pour soutenir le commerce local pendant le confinement
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie confinement santé société covid-19