Nevers : Look Cycle relocalise une partie de sa production de pédales

Une partie de la production de pédales de Look Cycle va être relocalisée de l'Asie... à Nevers. Cette initiative permettra au fabricant nivernais de bénéficier du plan de relance tout en préservant un savoir-faire 100% français.

Le site de Nevers produira bientôt l'ensemble des pédales Look Cycle.
Le site de Nevers produira bientôt l'ensemble des pédales Look Cycle. © Tania Gomès / France 3 Bourgogne

"Look n'est pas seulement une marque qui développe, mais une marque qui fabrique.C'est en ces mots que le président du groupe Look Cycle, Federico Musi, explique la décision de relocaliser la partie asiatique de production de pédales. 

Un effort financier

Le site de Nevers, siège historique de la marque, se trouvait déjà à l'origine de 80% de cette production. Une fois la relocalisation effectuée, l'intégralité des pédales estampillées Look sera fabriquée dans la capitale nivernaise. Cette opération demande néanmoins un effort financier de l'ordre de plusieurs millions d'euros selon l'entreprise, déjà impactée par la crise sanitaire.

La création des pédales Look Cycle est un processus hautement technique.
La création des pédales Look Cycle est un processus hautement technique. © Look Cycle

 

Le report des Jeux Olympiques de Tokyo a en effet ralenti l'activité du groupe. En 2020, l'usine de Nevers présentait le T20, modèle de vélo censé accompagner l'équipe de France de cyclisme sur piste lors de la compétition. Les Tricolores auraient dû servir de vitrine pour la marque, et générer une activité marketing supplémentaire.

La compétitivité, que ce soit en termes de ventes ou d'accès aux composants, est bien plus importante en Asie. Nous sommes obligés de travailler avec des prestataires asiatiques.

Federico Musi, président de Look Cycle

L'investissement nécessaire à l'entreprise pour la relocalisation est donc d'autant plus important. Il sera en partie compensé par les subventions que l'État va lui verser dans le cadre du plan France relance, et dont le montant exact est encore inconnu. Dans la Nièvre, 19 projets sont soutenus par ce plan, avec 9,5 millions d'euros déjà octroyés.

L'occasion idéale pour Look Cycle d'effectuer ce retour aux sources, comme l'explique Federico Musi : "La compétitivité, que ce soit en termes de ventes ou d'accès aux composants, est bien plus importante en Asie. Nous sommes obligés de travailler avec des prestataires asiatiques. Mais chez Look Cycle, on cherche à conserver le savoir-faire français à 100%. Alors je ne peux que féliciter l'administration publique pour ses efforts."

Une dizaine de nouveaux postes pour la relocalisation

Le choix de relocaliser permettra une meilleure organisation du travail dans l'usine nivernaise. Pour les 125 salariés du site, les flux de production seront fluidifiés et simplifiés, et disposeront également d'une plus grande autonomie.

Si la marque ne compte pas ouvrir de nouvelle usine, elle prévoit cependant la création d'une dizaine de postes. Ces effectifs viendront s'ajouter aux 230 employés de Look Cycle à travers le monde. Les syndicats sont restés injoignables ce vendredi et n'ont pas encore commenté cette annonce.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie politique vélo cyclisme sport