Cet article date de plus de 5 ans

Retour sur…. Il y a 150 ans, Bernadette Soubirous s’installait à Nevers

Le 7 juillet 1866, les sœurs de la Charité de Nevers accueillaient Bernadette Soubirous au sein de leur communauté de la Nièvre. Après avoir fait part de ses apparitions de la Vierge à Lourdes, elle ne supportait plus sa trop grande notoriété.
Bernadette Soubirous
Bernadette Soubirous

Un son et lumière a été créé pour célébrer l’arrivée de Bernadette Soubirous en Bourgogne

Plus de 250 bénévoles ont participé à la création de ce spectacle qu'ils soient amateurs ou débutants, chanteurs, figurants... Les représentations auront lieu à partir du jeudi 7 juillet 2016 dans le jardin du sanctuaire de Nevers. Plus de 17 000 spectateurs sont attendus.

durée de la vidéo: 01 min 56
Son et lumière Sainte-Bernadette

Le reportage de Cécile Claveaux, Claude Heudes et Aurélien Marone Missud
Intervenants : Franck Simonnet, bénévole // Michel Lavocat, bénévole // Marie Cécile du Manoir, metteuse en scène // Nathalie Touamine, bénévole // Cyril Lohbrunner, compositeur et chef de chœur

En 1979, Nevers avait célébré le centenaire de la mort de la sainte

A l’époque, 100 à 150 000 pèlerins venaient déjà chaque année se recueillir devant la châsse de Bernadette.

Reportage : Michel Beghin – Jean Aubry

L’afflux de pèlerins est un point fort pour l’économie locale

 En 1985, Pierre Bérégovoy, qui était maire de Nevers, se rend à Lourdes accompagné de son conseil municipal et d’une délégation religieuse.
Pourquoi ne pas faciliter le transport des pèlerins entre les deux villes ? Une liaison aérienne était même envisagée… Mais à l’époque Lourdes refusait tout jumelage.

Reportage : Gérard Valles

En 2014, une polémique éclate entre Lourdes et Nevers

 Une association demande le transfert de la dépouille de Bernadette dans sa ville natale, jugeant qu’à Nevers elle tombe dans l’oubli.
Mais les autorités religieuses assurent que ce serait contraire à la volonté de la sainte, qui aspirait à la tranquillité.

"On aurait la sensation d'être amputé si on devait perdre Bernadette", estime le président de l'office de tourisme de Nevers Alain Breton, qui parle aussi d’une réelle perte économique pour la ville : une étude de 2012 a évalué les retombées à plus de 2,5 millions d'euros pour Nevers, où Bernadette attire environ 200 000 pèlerins par an.

 

durée de la vidéo: 02 min 12
Polémique sur la dépouille de Bernadette Soubirous

Le reportage de Régis Guillon, Fabien Madigou et Luis André
Intervenants : José Marthe, conseiller général de Lourdes-ouest (UMP) // Jacques Alexandre de l’association Sainte Bernadette // Alain Breton, président de l’office de Tourisme de Nevers // Denis Thuriot, maire de Nevers (SE)




 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archives religion société