Nièvre : un maire appelle les citoyens à signaler les étudiants en détresse

Face à la solitude des étudiants, Fabien Bazin, maire de Lormes dans la Nièvre, souhaite lancer une "chaîne de solidarité citoyenne”. Il enjoint chacun à signaler les jeunes dans le besoin, afin que la collectivité leur apporte une aide.

Fabien Bazin, maire de Lormes (Nièvre) et conseiller départemental du canton de Corbigny.
Fabien Bazin, maire de Lormes (Nièvre) et conseiller départemental du canton de Corbigny. © Fabien Bazin

À l’heure où les étudiants souffrent du blues, Fabien Bazin, maire de Lormes (Nièvre) appelle les citoyens à l’entraide. Il vient de lancer, début février 2021, une initiative pour porter secours à cette jeunesse déboussolée, rongée par la solitude et dont la perte des petits jobs alimentaires rétrécit leur portefeuille. 

L’idée ? Que tout citoyen signale auprès de la collectivité un jeune dans le besoin. Ensuite, la commune et ses élus apporteront leur aide. “On souhaite créer une chaîne de solidarités”, explique Fabien Bazin.

Un appel, une part de terrine, une aide sociale.

Lorsque la commune reçoit un signalement (par téléphone ou mail), elle se charge d’entrer en contact avec l’étudiant en question. Ensuite, l’aide apportée dépend de la situation. D’un simple appel pour tromper la solitude, jusqu’à la réorientation vers les services sociaux, en passant par l’envoi d’une “part de terrine ou de gâteau” pour ceux qui peinent à remplir leur frigo.

Fabien Bazin enjoint également les citoyens à contacter directement les étudiants. “On ne pense pas toujours qu’on a le pouvoir d’agir, dit-il. Or c’est important dans crise que l’on traverse.”

L’initiative n’a “pas de frontières”

Trois signalements ont déjà eu lieu depuis le début de cette opération. Ils concernent des jeunes de la Nièvre, mais Fabien Bazin précise que “cette initiative n’a pas de frontières”. Et que la collectivité peut se porter au chevet d’autres jeunes, d’autres régions. 

Au-delà de cette initiative solidaire, le maire de cette commune de 1400 habitants rappelle son engagement en faveur de l’ouverture du RSA pour les moins de 25 ans. “En cette période difficile, cela permettrait de régler quelques problèmes.”

Où faire un signalement ? 

Par mail : contactmairielormes@lormes.fr

Par téléphone : 03 86 22 31 55

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société social économie