Procès de l’accident de Millas : Ouchi, ce chien de la Nièvre qui éponge les émotions des victimes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Julie Cudza .

Pour la toute première fois, deux chiens aident simultanément les victimes et la prévenue lors d’un procès. Celui de la Nièvre s’appelle Ouchi et c’est un Golden retriever expérimenté.

Ouchi n'a que quatre ans et il fait partie des deux chiens choisis par la juridiction de Marseille pour réconforter les victimes lors de l’audience du procès de Millas. Un accident de car qui a causé, en 2017, la mort de 6 enfants et fait 17 blessés dans les Pyrénées-Orientales. 

Ouchi, un golden retriever expérimenté 

Et si Rancho éponge les émotions de la conductrice du car, mise en cause dans ce procès, Ouchi lui aide les victimes à témoigner. Ce mardi 20 septembre 2022, il a aidé deux adolescents à livrer le récit de ce drame et deux parents à faire face aux témoignages, bouleversant, des derniers instants de leurs enfants. 

Il adore accompagner les victimes. C’est un chien très intelligent, il sait que dès qu’il a sa cape, il est au travail.

Jérôme Moreau

Vice-président France Victimes Nièvre

Jérôme Moreau ne compte plus le nombre de procès auquel a assister le chien. Ouchi, a été formé durant 18 mois. C'est après un stage de six mois dans l'univers judiciaire qu'il a été confié à l'association France Victimes de la Nièvre. Nivernais depuis novembre 2020, le golden retriever a comme atout de taille son empathie. Sa présence contribue à réduire le rythme cardiaque des enfants.

La France va-t-elle généraliser ce dispositif ? 

On dénombre pour l'heure trois chiens en assistance judiciaire sur le territoire national. Lol à Cahors, Rancho à Strasbourg et Ouchi qui officie donc dans la Nièvre. C'est un dispositif qui connaît un franc succès aux États-Unis où plus de 300 chiens ont été attribués au système judiciaire. 

"Je plaide pour qu'il y ait un schéma national d'attribution des chiens en collaboration avec France Victimes. Il faut qu'il y ait un protocole, sinon le danger, c'est que tout le monde va ramener son chien" s'inquiète Jérôme Moreau, vice-président France Victimes Nièvre.

Tous les chiens en assistance judiciaire du territoire ont été formés par Handi-Chiens France. La formation d'Ouchi, par exemple, a coûté 17 000 euros. L'association l'assure, tout est fait pour durer dans le temps. 

"Chaque personne motivée vient vers nous avec un contrat détaillé, sur ce qu'elle recherche avec une précision sur son lieu de vie et comment va être traité l'animal. Ce n'est qu'après acceptation du dossier, qu'on détermine un chien et qu'on le forme avant de l'attribuer" précise Florian Auffret, chargé de mission recherche-développement Handi-Chiens. 

" Avant la fin de l'année 2022, ce sont quatre chiens qui vont être attribués en gendarmerie et à des associations" ajoute Florian Auffret. 

Ouchi, lui, poursuivra le procès de l'accident de Millas jusqu'à son terme le 7 octobre prochain. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité