Côte-d'Or : l'atelier du chocolatier dijonnais Fabrice Gillotte détruit par un incendie

Publié le Mis à jour le
Écrit par M. F. et S. L.

Un incendie s'est déclaré ce mardi 19 janvier au sein de la chocolaterie de Fabrice Gillotte à Norges-la-Ville en Côte-d'Or, au nord de Dijon. Près d'une cinquantaine de pompiers est intervenue sur place en début d'après-midi. Aucun des 20 salariés présents n'a été blessé.

L'atelier du chocolatier Fabrice Gillotte, à Norges-la-Ville (au nord de Dijon), a été en très grande partie détruit par un incendie ce mardi 19 janvier par un incendie. Le sinistre s'est déclaré vers 13h45. D'après un responsable du site, le feu est parti d'une petite pièce à coté du lieu de production. "Tout est parti très très vite, avec beaucoup de flammes" explique-t-il. La vingtaine de salariés présents sur place ont été évacués.

Plus d'une heure après l'arrivée des sapeurs-pompiers, la quasi totalité du bâtiment semblait être gagnée par l'incendie. Une importante fumée s'échappait toujours du bâtiment, la tâche des sapeurs-pompiers étant rendue difficile par le vent.

Aucun blessé parmi les salariés mais l'outil de production détruit

Aucune victime n'est à déplorer. Personne parmi la vingtaine de salariés n'a été blessé. Le bilan matériel est en revanche très lourd. L'ensemble de l'outil de production semble avoir été touché. Alors que l'incendie semble maitrisé vers 16h30, les pompiers devraient rester sur place une partie de la soirée et de la nuit pour éviter tout risque de reprise de flammes.

Chocolatier et Meilleur ouvrier de France, Fabrice Gillotte dispose de 4 boutiques à Dijon, Beaune et Besançon et d'un atelier de production à Norges-la-Ville, au nord de Dijon. Chaque année, près de 40 tonnes de chocolat sortent de ce site de 1200 mètres carrés. Il alimente les quatre magasins de la maison Fabrice Gillotte. Tous les salariés sont pour l'instant au chômage technique. 

Une enquête est en cours pour déterminer les origines du sinistre.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité