Cet article date de plus de 6 ans

Opération « Armes 78 » : le Haut-Saônois déféré ce matin devant le juge de Pontoise

Sur les trois Franc-comtois arrêtés lors de l’opération " Armes 78 ", seule la garde à vue du Haut-Saônois a été prolongée. Il sera présenté ce matin devant le juge de Grande instance de Pontoise. A l’issue de sa présentation, il sera ou pas, mis en examen.
Le trafic se faisait sur Internet.
Le trafic se faisait sur Internet. © France 3 Franche-Comté

Concernant les deux autres suspects, le Jurassien et le Doubien, ils ont été remis en liberté. "Ce qui ne signifie pas pour autant que les poursuites à leur encontre sont abandonnées" explique-t-on à la section de recherche de Besançon.

Le mardi 7 octobre, un important trafic d’armes est démantelé au niveau national. Au cours de l’opération, nommée " Armes 78 ", 44 personnes, de 20 départements, dont la Corse et deux départements d'outre-mer, sont arrêtés. Parmi eux trois Franc-Comtois. Les 3 suspects avaient été placés en garde à vue.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers