Franche-Comté : le cheval de trait comtois se porte économiquement bien

Certains chevaux ont été selectionnés à Orchamps-Vennes lors du coucours du cheval de trait comtois. Ils tenteront leur chance au concours national de Maîche en Septembre. L'occasion pour nous de faire le point sur la filière. Au travail ou dans l'assiette, quels sont les nouveaux débouchés ?

© David Martin
Le concours national du cheval de trait comtois fêtera en Septembre son centenaire à Maîche. Maîche : berceau de la race du cheval comtois.
La filière, un peu dans le déclin avec des éleveurs âgés cessant leur activité et moins de naissances, voit son avenir avec optimisme depuis peu.

On conforte son utilisation pour le travail ou la promenade et d’autres débouchés s’offrent aujourd’hui aux éleveurs d’équidés et ouvrent de nouveaux marchés.
Si l’industrie de viande chevaline ne fait plus fortune auprès des consommateurs français, il n’en est pas de même au Japon.
Au pays du soleil levant, la viande chevaline est un mets des plus recherchés.

Le prix de vente du cheval comtois a depuis doublé voir triplé.
Cela a redonné confiance aux éléveurs.

Quant à l'Association Nationale du Cheval de Trait Comtois, elle milite toujours pour le développement des paturages mixtes, où les chevaux partagent le même espace que les vaches. C'est même une des clefs de la réussite pour que la race se pérénise.
 
Où en est la filière du cheval comtois
Les chevaux comtois en France
En 2013, la France reconnaît au total 45 races de chevaux dont 24 races de chevaux de sang, 11 races de poneys et 10 races de chevaux de trait parmi lesquelles 9 tiennent leur berceau d’origine en France. Ce sont ces neuf races que Races de France parraine au travers ses actions. Ces chevaux de trait sont essentiellement élevés dans le Nord de la France : le cheval Boulonnais, le Trait du Nord, le Cob Normand, l’Ardennais, le Trait Breton, le Percheron, l’Auxois, le Poitevin Mulassieret et le Comtois.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval animaux
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter