Pelousey (Doubs) : près de 900 volailles mortes asphyxiées à la suite d'un acte de vandalisme

Un acte de vandalisme pourrait être à l'origine de la mort de près de 900 volailles à la Ferme d'Uzel, gérée par l'Adapei du Doubs. Dans la nuit de lundi à mardi, l'alimentation électrique a été coupée entraînant l'arrêt de la ventilation et l'asphyxie des volatiles.

 

 

La ferme d'Uzel
La ferme d'Uzel © Varlet pour l'Adapei du Doubs

Le fait qu'un extincteur ait été vidé dans la bâtiment incite à penser qu'il pourrait s'agir d'un acte de vandalisme. Une plainte a été déposée à la Gendarmerie du Doubs et une enquête judiciaire est en cours. 

D'après les premiers éléments de l'enquête recueillis par les Gendarmes du Doubs, une ou plusieurs personnes se seraient introduits dans la nuit de lundi à mardi dans un des bâtiments de la Ferme d'Uzel. Un établissement de l'Adapei du Doubs spécialisée dans l'élevage et l'abattage de volailles. Près de 50 000 volailles sont élevées puis abattues chaque année à la Ferme d'Uzel, un établissement qui emploie 23 travailleurs en situation de handicap.

La ferme d'Uzel
La ferme d'Uzel © Varlet pour l'Adapei du Doubs

Le ou les intrus ont donc vidé un extincteur et, surtout, coupé l'alimentation électrique de cinq des douze bâtiments de l'élevage. Cela a entraîné l'arrêt du système de ventilation dans les cinq poulaillers, indispensable à la vie des animaux.

Seules les volailles de 9 semaines, réunies dans un même bâtiment ont péri, intoxiquées par l'amoniac dégagé par les fientes qui n'a pas pu être extrait par la ventilation. Près de 900 poulets sont morts ainsi qu'une cinquantaine de pintades qui étaient élevées dans un autre bâtiment. En période de grippe aviaire, les volailles doivent être rentrées dans les bâtiments mais habituellement, il s'agit d'un élevage en plein air. 

La ferme d'Uzel est en train d'évaluer les pertes financières de cet acte de vendalisme. Les volailles ont du être conduites à l'équarissage. Il n'y aura pas de rupture d'approvisionnement pour la clientèle de la Ferme d'Uzel.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers agriculture économie