Pic de pollution : la vitesse est limitée sur certaines autoroutes

La vitesse maximale autorisée est réduite de 20 km/heure sur certains axes autoroutiers en raison d'un pic de pollution aux particules fines / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
La vitesse maximale autorisée est réduite de 20 km/heure sur certains axes autoroutiers en raison d'un pic de pollution aux particules fines / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Un important épisode de pollution aux particules fines touche la Bourgogne et une grande partie de la France. Les autorités ont pris des mesures pour limiter la vitesse sur certaines autoroutes.

Par B.L.

L'épisode de pollution, qui a débuté vendredi 20 janvier, est "exceptionnel par son ampleur géographique", selon l'Institut national (français) de l'environnement industriel et des risques. Il touche une grande partie de la France mais aussi l'Europe de l'Ouest (Benelux, Royaume-Uni, Allemagne) et plusieurs pays d'Europe centrale.

Le seuil d'alerte aux particules fines a été dépassé dans les quatre départements bourguignons mardi 24 janvier 2017. Ce sera encore le cas mercredi 25 janvier et les jours suivants, prévient Atmosf'air, l'organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air en Bourgogne.

En cause, le trafic routier, l'industrie, l'agriculture et des conditions météorologiques défavorables : le froid, qui entraîne une surconsommation du chauffage résidentiel, et l'absence de vent, qui empêche la dispersion des particules polluantes.

© Atmosf'air Bourgogne
© Atmosf'air Bourgogne

Quelles sont les conséquences en Bourgogne ?

En Saône-et-Loire, la préfecture a décidé de réduire la vitesse sur les axes autoroutiers à compter du 24 janvier. En conséquence, la vitesse maximale autorisée est réduite de 130km/h à 110km/h dans les 2 sens de circulation.

En Côte-d’Or, des mesures similiaires s’appliqueront à compter de mercredi 25 janvier à 7 heures du matin.
La vitesse maximale autorisée sur les autoroutes A6, A31, A36, A39, A38 est réduite de 130 km/h à 110 km/h, dans les 2 sens de circulation, pour toutes les catégories d’usagers à l’exception des forces de l’ordre, des véhicules d’incendie et de secours, des urgences médicales et des véhicules électriques.

Dans toute la région, il est recommandé de privilégier les déplacements à pied, à vélo, en transports en commun et le co-voiturage pour limiter les émissions dues aux transports.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus