Cet article date de plus de 4 ans

Pourquoi le chanvre séduit de plus en plus d'agriculteurs ?

Ecologique, facile à cultiver et offrant de multiples débouchés, le chanvre séduit de plus en plus d'agriculteurs et de consommateurs. C’est le cas notamment en Bourgogne, où la récolte touche à sa fin.
Un champ de chanvre dans l'Yonne
Un champ de chanvre dans l'Yonne © Amélie Douay
Les quelque 80 agriculteurs de l’Yonne qui ont misé sur le chanvre ont le sourire en cette fin septembre. Les conditions météo ont été favorables cet été et la récolte 2017 s’annonce prometteuse.

Anicet Bretagne cultive le chanvre depuis maintenant une dizaine d'années. Il possède 30 hectares de cette culture rentable : le chanvre est résistant et demande peu d’entretien.

Le chanvre, appelé aussi l’or vert, possède d’innombrables qualités, à commencer par ses bienfaits pour la santé. Mais, on l’utilise aussi dans l’alimentation, la plasturgie automobile, la fabrication de cosmétiques, matériaux de construction, textiles, litières pour animaux, etc.

Cette matière naturelle est produite et transformée localement par l’entreprise Géochanvre, qui est installée à Lézinnes dans l’ancienne cimenterie Lafarge.
Cette start’up industrielle transforme le chanvre en toile de paillage qui protège les végétaux des intempéries, tout en luttant contre la prolifération des mauvaises herbes.

En Bourgogne-Franche-Comté, 1 800 hectares sont consacrés à la culture du chanvre (sur les 7 000 hectares cultivés en France).
Dans la région, la production est regroupée principalement dans l’Yonne et en Haute-Saône.

Le reportage de Baziz Djaouti, Dalila Iberrakene et Aurélien Marone-Missud
Intervenants :
-Anicet Bretagne, agriculteur, producteur de chanvre et membre de la chanvrière de l'Aube
-Éric Ducornet, responsable nouvelles filières, 110 Bourgogne

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie