Cet article date de plus de 4 ans

Primaire de la gauche : Arnaud Montebourg a été rappelé à l'ordre

Arnaud Montebourg a été rappelé à l'ordre par la Haute autorité des primaires. Motif : il a invité des électeurs de droite à voter à la primaire, qui doit désigner le candidat de la gauche à l’élection présidentielle de 2017.


La Haute Autorité des Primaires Citoyennes (HAPC) s'était auto-saisie après avoir été interpellée par plusieurs personnalités du PS, dont le Bourguignon François Rebsamen. 

Le maire socialiste de Dijon et ancien ministre du Travail avait réagi le 24 novembre, suite à des propos tenus par un autre Bourguignon, Arnaud Montebourg.

Interrogé sur RTL, l'ancien ministre de l'Economie avait évoqué les électeurs de droite qui pourraient être tentés de faire barrage à une éventuelle candidature de François Hollande. Il les avait invités "à venir à la primaire". "Je leur propose de battre le président de la République avec ma candidature", avait-il insisté.



Dans son avis rendu mardi 6 décembre 2016, la HAPC souligne que "la campagne doit être constructive, respectueuse et loyale, centrée sur les idées et les propositions". Un mot d'ordre auquel contrevient "l'appel émis à destination des électeurs du camp opposé".

"Tout appel à une violation des règles (...) - qu'il s'agisse d'inviter des électeurs à prendre des engagements contraires à leurs convictions en déclarant adhérer aux valeurs de la gauche, ou qu'il s'agisse d'appeler à contourner les Primaires Citoyennes, alors qu'elles sont prévues par les statuts du Parti socialiste et que le principe a été adopté à l'unanimité par le Conseil National du même Parti – contrevient à l'esprit des Primaires et pourra être sanctionné", indique la Haute Autorité des Primaires Citoyennes.

Dans le même temps, la Haute autorité prend note que "l'émetteur de cet appel en a immédiatement corrigé de lui-même l'aspect le plus saillant, lors de la même émission".


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
arnaud montebourg politique françois rebsamen primaires de la gauche parti socialiste