Prime versée aux salariés de PSA : réaction des syndicats

La sortie de PSA à Sochaux
La sortie de PSA à Sochaux

La prime d'intéressement de PSA a augmenté de 400 euros cette année par rapport à l'an passé. Un signe d'une bonne santé pour le groupe mais les intérimaires ne la percevront pas. 

Par Isabelle Brunnarius

Réactions des syndicats à la prime d'intéressement de PSA
Avec Eric Peultier Secrétaire et délégué FO - PSA Jérôme Boussard Secrétaire général CGT - PSA Reportage : V.Hirson,P.Arbez, B.Renaux, D.Robbe et E.Dubuis.


Ce versement sera effectué en avril ou mai.. A Sochaux, 8300 salariés devraient la percevoir.

Le jour même de l'annonce du montant de cette prime d'intéressement, le constructeur automobile PSA a publié ce jeudi un bénéfice net "record" de 1,9 milliard d'euros pour 2017, en hausse de 11,5%, malgré le rachat d'Opel l'été dernier qui a pesé sur la rentabilité.
Le PDG Carlos Tavares a jugé ces résultats "excellents", rappelant la situation difficile du premier groupe automobile français il y a seulement quatre ans. "La compagnie est aujourd'hui redressée", a-t-il relevé, et elle a "accumulé 10 milliards d'euros de trésorerie depuis 2014".

Une bonne santé que reconnaît FO-PSA mais le syndicaliste admet qu'il va être compliqué de faire bénéficier les intérimaires de cette prime qualifié d'"historique". Les intérimaires sont salariés par des sociétés d'intérim qui n'ont pas forcément d'accord d'intéressement. 

Pour la CGT-PSA, "cette prime ne cache pas le blocage des salaires qui dure depuis des années" et ce syndicat demande une "augmentation générale forte et pour tous (Intérimaires compris) en plus du versement de cette prime d’intéressement."












A lire aussi

Sur le même sujet

Affaire Grégory : regards croisés de deux avocats du barreau de Dijon

Les + Lus