Quand la “Joconde chinoise” exposée à Dole devient un film...

"La concubine" de Jean-Denis Attiret, musée de Dole / © Musée des Beaux Arts de Dole
"La concubine" de Jean-Denis Attiret, musée de Dole / © Musée des Beaux Arts de Dole

"Portrait interdit" est un film français, avec comme interprête principal Melvil Poupaud, qui sort demain sur les écrans. L'idée du film est née à Dole où le réalisateur Charles de Meaux a vu "La concubine", un tableau du 18ème siècle peint par un Dolois jésuite, en Chine, Jean-Denis Attiret.

Par Catherine Eme-Ziri

C'est une belle histoire qui naît à Dole, il y a 5 ans. Samuel Monier du musée des Beaux Arts de Dole raconte que le réalisateur Charles de Meux est tombé en arrêt devant "La concubine" le tableau de Jean-Denis Attiret. Dans son film "Portrait interdit", il imagine la relation entre l'Occidental et l'Asiatique, entre l'homme d'église et la femme impératrice. 

Jean-Denis Attiret 

Jean-Denis Attiret (né à Dole en 1702, mort à Pékin en 1768) est jésuite et part évangéliser la Chine au 18ème siècle. Il devient le peintre de la cour royale de Chine. C'est là qu'il rencontre la princesse Ulanara. Concubine, elle devient impératrice au décès de la première épouse.
Il est devenu le peintre Wang Tche-tch'eng et maîtrise totalement le symbolisme du costume chinois et des codes de la cour impériale. 

"Portrait interdit"

Charles de Meaux imagine la relation qui naît entre le peintre et son modèle, entre deux modes l'Europe et l'Asie. Les interprêtes sont Melvil Poupaud et Fan Bing Bing, immense star en Chine.
Melvil Poupaud a appris le mandarin pour pouvoir comprendre sa partenaire et l'équipe technique. "Dès le début, je savais que ce serait une grande aventure: un tournage en Chine, avec la plus grande star chinoise... Avec Charles (de Meaux), c'est toujours un peu plus qu'un film: la découverte de pays, de gens, parfois prendre des risques",
explique l'acteur français à l'AFP.
L'acteur est venu à Dole pour présenter ce film début décembre.

Melvil Poupaud devant le portrait de "La concubine " de Jean-Denis Attiret, au musée de Dole / © Musée des Beaux Arts de Dole
Melvil Poupaud devant le portrait de "La concubine " de Jean-Denis Attiret, au musée de Dole / © Musée des Beaux Arts de Dole


Pour voir la bande-annonce : c'est ici.




Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les scolytes se développent avec la sécheresse

Les + Lus