Quetigny : la carte scolaire suscite la colère des parents d’élèves

Avec la nouvelle carte scolaire, l’école des Cèdres, située à Quetigny dans l’agglomération de Dijon, devrait perdre une classe.
Avec la nouvelle carte scolaire, l’école des Cèdres, située à Quetigny dans l’agglomération de Dijon, devrait perdre une classe.

L’académie de Dijon est en train de préparer la carte scolaire pour la rentrée 2018-2019, c'est-à-dire de répartir les moyens entre les établissements de la région. La crainte de voir plusieurs classes fermer suscite la colère des parents d’élèves.

Par B.L.

C’est quoi la carte scolaire ?

Comme chaque année, la répartition des moyens entre les établissements scolaires suscite de nombreuses manifestations. Des postes d’enseignants sont retirés à certains endroits pour être affectés ailleurs. Cela se traduit par des fermetures de classes.

Cette année, l’académie doit tenir compte de plusieurs priorités nationales :

-la mise en place du dédoublement des classes de CP dans les réseaux d’éducation prioritaire
-la poursuite de l’accueil spécifique des élèves de moins de trois ans en éducation prioritaire et en milieu rural
-le maintien du dispositif "Plus de maitres que de classes" dans les écoles élémentaires. Objectif : réduire les inégalités en apportant une aide renforcée aux élèves les plus fragiles.


Des parents d’élèves de l'école des Cèdres à Quetigny refusent les classes doubles avec 26 à 28 enfants par classe
Des parents d’élèves de l'école des Cèdres à Quetigny refusent les classes doubles avec 26 à 28 enfants par classe


Pourquoi les parents de l’école des Cèdres sont-ils en colère ?

Avec la nouvelle carte scolaire, l’école des Cèdres, située à Quetigny dans l’agglomération de Dijon, devrait perdre une classe. Cette annonce a suscité la colère des parents d’élèves qui ont organisé une manifestation mercredi 28 février 2018.

"Cela fait la deuxième année de suite que nous fermerions une classe. L'année prochaine, nous aurons des classes doubles avec entre 26 et 28 enfants par classe", explique l’un des parents.
"Nous n'avons plus d'EVS (emplois vie scolaire), plus de service civique, mais de plus en plus d'enfants en difficulté", ajoute un autre.

"La prochaine étape de la carte scolaire sera la Commission Départementale de l'Éducation Nationale (CDEN) qui aura lieu mardi 6 mars. L’arrêté de carte scolaire sera publié à l'issue de cette réunion. Même si peu de décisions sont modifiées lors de cette commission, cela arrive. Nous avons donc demandé à être reçu à nouveau par l'inspectrice d'académie avant cette date", précisent les parents d’élèves, qui se disent déterminés à poursuivre leur combat.





A lire aussi

Sur le même sujet

Yonne : une opération contre l’immigration clandestine

Les + Lus