Bourgogne : qui peut-être accueilli dans les centres de loisirs pendant les vacances scolaires ?

Les deux semaines qui viennent correspondent à une période de vacances pas tout à fait comme les autres pour les élèves de l'académie de Dijon. Les centres de loisirs ne peuvent accueillir que les enfants de personnels prioritaires.

Illustration.
Illustration. © Pixabay

Ce lundi 12 avril correspond au premier jour sans classe dans l'académie de Dijon. Dans notre région, le troisième confinement n'a pas bouleversé le calendrier scolaire, les vacances de printemps débutent à la date initialement prévue. Malgré tout, cette période suppose un certain nombre d'adaptations. On fait le point sur ce qui s'applique en Bourgogne.

Dijon

Les centres de loisirs sont fermés pendant cette période de vacances scolaires. Seuls les enfants des personnels prioritaires peuvent être accueillis. À Dijon, ils sont rassemblés dans quatre écoles : les groupes scolaires Mansart, Jean-Baptiste Lallemand, Coteaux du Suzon et Joséphine Baker. 

Comme le précise la mairie dans un communiqué, l'accueil se fait "de 7h à 19h, du lundi 12 avril 2021 au vendredi 23 avril 2021 inclus, en journée complète ou en demi-journée. Une attestation de l’employeur [est] nécessaire, spécifiant que le parent est en poste sur la période d’accueil souhaitée".

Pour la petite enfance, les crèches Montchapet et Grésilles restent ouvertes pour accueillir les enfants des professionnels de santé et autres professions prioritaires selon les mêmes modalités. La liste détaillée des personnels concernés est disponible sur le site de la ville.

Nevers

À Nevers, l'accueil de loisirs pour les enfants des personnels prioritaires est mis en place à l'école Blaise-Pascal, boulevard Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny. Il est possible du lundi au vendredi, de 7h30 à 18h30, comme le précise la ville sur son site. Pour les enfants de moins de trois ans, l'accueil se fait au multi-accueil Souricette, rue Filliato, du lundi au vendredi, de 7h30 à 18h30.

Auxerre

Pour les enfants de moins de trois ans dont les parents font partie des personnels prioritaires, l'accueil se fait au multi-accueil des Rosoirs, de 7h30 à 18h. Pour les enfants plus âgés, cela se passe à la Maison des Enfants de 8h à 18h.

Comme l'indique la mairie sur son site, "si un des parents figure dans la liste des professionnels prioritaires, ses enfants peuvent bénéficier du service minimum d’accueil, dès lors qu’il ne dispose d’aucune autre solution d’accueil et que le deuxième parent ne peut bénéficier d'une interruption d’activité (chômage partiel ou en autorisation spéciale d’absence)"

Il faut donc fournir "un justificatif attestant de l’appartenance à une catégorie prioritaire" et "une attestation sur l’honneur précisant que l'un des deux parents ne peut pas télétravailler et que la famille ne dispose d’aucun autre mode de garde". Ce document est disponible en ligne.

Mâcon

Comme ailleurs, seuls les enfants des personnels prioritaires sont accueillis à Mâcon. "Les parents doivent se munir d’un justificatif de leur employeur ainsi que celui de leur conjoint", précise la ville sur son site. L'inscription se fait par téléphone ou par email. Les coordonnées sont disponibles sur le site.

Dans les autres villes de la région, la même logique s'applique. Les centres de loisirs ou les crèches n'accueillent que les enfants des personnels prioritaires n'ayant pas d'autres moyens de garde. Nous vous invitons à vous rapprocher de votre mairie pour obtenir les modalités pratiques en vigueur près de chez vous.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19 éducation