• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Réchauffement climatique : Comment les agriculteurs s'adaptent-ils ?

Un tracteur broie les rafles sur un champ de maïs en soulevant un nuage de poussière en raison de la sécheresse de 2018 qui touche le Haut-Rhin. / © Thierry Gachon Max PPP
Un tracteur broie les rafles sur un champ de maïs en soulevant un nuage de poussière en raison de la sécheresse de 2018 qui touche le Haut-Rhin. / © Thierry Gachon Max PPP

Dans dix ans, le climat de la Franche-Comté correspondra à celui de Lyon actuellement. Mardi 5 février à 19h30, le lycée agricole de Dannemarie-sur-Crête propose une conférence gratuite sur les conséquences de ce réchauffement climatique sur le monde agricole et forestier.

Par Isabelle Brunnarius

En plein coeur de la sécheresse 2018, nous avions demandé à Bruno Vermot-Desroches, délégué départemental de Météo France à Besançon et auteur de Histoire du climat en Franche-Comté de nous expliquer comment on pouvait constater ce réchauffement climatique. 
 
Vers 2080, toute la région aura des températures similaires à celles que connaît actuellement le nord de la Grèce.

"Cette année, les taux de CO2, gaz responsable du réchauffement climatique, ont atteint des records.", expliquait cet été, Bruno Vermot-Desroches. Les températures vont donc continuer à augmenter. Selon les différents scénarios envisagés, plus ou moins optimistes, l'augmentation pourrait être entre 1.5 degrés et 5 degrés dans la région d'ici à la fin du siècle, dans 80 ans seulement."

Un réchauffement qui aura forcément des conséquences sur le travail des forestiers et des agriculteurs. D'où l'idée de Didier Aubry, professeur d'agronomie du lycée Granvelle de Dannemarie-sur-Crête, et de ses confrères d'organiser une conférence débat sur ce thème à l'amphithéâtre de l'établissement. C'est ouvert à tous et c'est gratuit.

Notre objectif est de comprendre l’évolution climatique, de voir ses impacts en ciblant particulièrement sur le monde agricole et forestier et surtout de donner des pistes d’adaptation pour limiter cet impact, voire envisager d’autres stratégies.

précise Didier Aubry. Bruno Vermot-Desroches est l'un des invités de cette soirée. Voici les autres intervants :

Didier TOURENNE spécialiste cultures de la Chambre d'agriculture du Doubs et Territoire de Belfort
Jean Marie CURTIL spécialiste exploitations agricoles de la Chambre d'agriculture du Doubs et Territoire de Belfort
Christian BARNEOUD, pédologue régional spécialiste des sols de la Chambre régionale de Bourgogne Franche Comté
Jean-François BOQUET , Directeur adjont de la Direction Territoriale de Bourgogne Franche Comté de l’ONF pour les changements climatiques sur les peuplements forestiers, notamment de notre région et des actions envisagées par les gestionnaires des forêts publiques.
Jean Pierre METTETAL, hydrogéologue régional spécialiste des nappes phréatiques et des cours d'eau de notre région. 

Des agriculteurs viendront également témoigner de leurs pratiques et de leur adaptation à ce changement climatique. Christophe Bonnefoy, éleveur en lait conventionnel à Mercey le Grand et Emmanuel Schouvey, installé à Mont sous Voudrey. 

Cet été 2018 a été particulièrement compliqué pour assurer une production fourragère suffisante pour passer l'hiver. Des solutions existent pour limiter les effets de ce réchauffement sur les exploitations agricoles. Travailler différement le sol pour éviter les tassements, changer de variétés à cultiver.Ses pistes seront discutés ce mardi 5 février à partir de 19h30 au lycée agricole de Dannemarie-sur-Crête. 







 

A lire aussi

Sur le même sujet

Retour sur : il y a un an, la maternité de Cosne-sur-Loire fermait

Les + Lus

Les + Partagés