Réforme des retraites : Sens et Auxerre rassemblent un millier de manifestants, Dijon 2 000

Un peu plus de 200 personnes se sont réunies à Sens (Yonne) pour la sixième journée nationale de mobilisation contre la réforme des retraites / © Claude Heudes - France 3 Bourgogne
Un peu plus de 200 personnes se sont réunies à Sens (Yonne) pour la sixième journée nationale de mobilisation contre la réforme des retraites / © Claude Heudes - France 3 Bourgogne

Sixième journée nationale de mobilisation contre la réforme des retraites. Le jeudi 16 janvier, deux manifestations étaient organisées à Auxerre et Sens (Yonne). Les manifestants étaient deux fois moins nombreux que la semaine précédente. À Dijon, ils étaient environ 2 000.

Par Sébastien Kerroux

Cette sixième journée nationale de mobilisation contre la réforme des retraites a été moins suivie que la semaine précédente. Le 9 janvier, ils étaient près de 600 à manifester dans les rues de Sens. Une semaine plus tard, ce sont un peu plus de 250 personnes ont répondu à l'appel de l'intersyndicale CGT, FO, FSU, CGE-CGC, Solidaires.

Réuni sur l'avenue du Général-de-Gaulle, le cortège s'est arrêté une première fois devant la permanence de la députée Michèle Crouzet, puis devant le QG de campagne de la candidate LREM à Sens Claude Vivier Le Got (voir vidéo ci-dessous)
 
Réforme des retraites : Les manifestants devant le QG de campagne du candidat LREM à Sens (Yonne)
 

Des enseignants dans le cortège

Parmi ces manifestants, il y avait des retraités, des gilets jaunes, des cheminots mais aussi des enseignants. Ces derniers restent mobilisés malgré la revalorisation des salaires (N.D.L.R : 500 millions d'euros de revalorisation pour 2021) promise par le gouvernement, censée compenser la réforme des retraites pour cette profession : « Ce qui est promis n’est pas suffisant, que ce soit pour nous ou pour les autres. Quand on voit une personne avec le SMIC, qui n’a déjà pas grand-chose, avec la retraite elle aura encore moins, et rien que cela, c’est affligeant » déclare une enseignante gréviste.

Alors que les syndicats souhaitent un retrait pur et simple du projet de réforme des retraites, un manifestant s'insurge contre la "suppression des régimes spéciaux" qui était encore promise par le gouvernement : « Il n'y aura peut-être plus de régimes spéciaux, mais malgré tout il y aura tout un tas de privilégiés pour qui l'on va trouver des régimes différents. Il faudrait des régimes différents pour toutes les personnes qui travaillent dans l’humain : les infirmières, les aide-soignantes, ces personnes là vont avoir des retraites lamentables ».
 

Mobilisation également en baisse à Auxerre

Dans l'après-midi, c'est à Auxerre (Yonne) qu'une nouvelle manifestation était organisée. Comme à Sens, le mouvement a été moins suivi que la semaine passée. Selon les chiffres communiqués par la police, 780 personnes se sont donné rendez-vous à 13h30 devant la maison des syndicats avant de remonter le boulevard Vaulabelle et de défiler le long des quais. Une manifestation à laquelle ont pris part les avocats du barreau d'Auxerre.Pour rappel, 1200 personnes s'étaient mobilisées le 9 janvier à Auxerre

Ces deux manifestations se sont déroulées dans le calme. Aucun incident n'est à déclarer
 
Réforme des retraites : Auxerre, le 16 janvier 2020


2 000 manifestants à Dijon

À Dijon, c'est environ 2 000 manifestants qui ont défilé selon les chiffres de la police. Le cortège est parti, comme à chaque fois, de la place de la Libération face à l'Hôtel de ville, en début d'après-midi. Un cortège composé d'enseignants, de personnels de santé, de retraités et de quelques étudiants.
 
© Tiphaine Pfeiffer / France 3 Bourgogne
© Tiphaine Pfeiffer / France 3 Bourgogne
 
© Tiphaine Pfeiffer / France 3 Bourgogne
© Tiphaine Pfeiffer / France 3 Bourgogne
 
© Tiphaine Pfeiffer / France 3 Bourgogne
© Tiphaine Pfeiffer / France 3 Bourgogne

Sur le même sujet

Les + Lus