Régionales 2015 : Marie-Guite Dufay peut-elle compter sur les voix de toute la gauche pour le second tour ?

© Sylvain Bouillot
© Sylvain Bouillot

Marie-Guite Dufay (PS) a obtenu 22,99% des voix au 1er tour des élections régionales en Bourgogne Franche-Comté. Elle affrontera le FN et le candidat de l’union de la droite dans une triangulaire serrée. A cette occasion, pourra-t-elle compter sur l’appui de tous les partis de gauche ?

Par B.L.


À moins de 18 mois de la présidentielle, la percée historique du Front national au premier tour des régionales rebat les cartes et signe l’émergence d’un tripartisme.
Conséquence : pour la droite et la gauche traditionnelles, l’apport de toutes les voix devient plus crucial que jamais. Ainsi, pour Marie-Guite Dufay, seul le ralliement des autres formations de gauche (EELV, Front de gauche...) et un bon report des voix peut permettre à la candidate du PS d’espérer l’emporter au second tour.

Dès le soir du premier tour, les ténors du parti socialiste ont lancé de vibrants appels à leurs partenaires de toute la gauche.
"Il faut tout faire pour empêcher le Front National de s’emparer de cette région. Avec 31%, le Front National n’a pas de réserves. C’est un appel que je lance et plus largement qu’à gauche, à tous les républicains", a déclaré le sénateur-maire de Dijon François Rebsamen pour qui seule la gauche peut faire échec au Front National.

"Je souhaite que face au danger que représente le Front National la mobilisation soit forte pour les partis républicains et notamment pour le parti auquel j’appartiens", a renchéri François Patriat, le président PS sortant.



Qui a appelé à voter pour Marie-Guite Dufay ?

L’appel a été entendu par le Front de Gauche. Nathalie Vermorel, qui conduisait la liste PCF-PG-MRC, a appelé à voter pour Marie-Guite Dufay au second tour. "Je pense que si le Front national s’empare de la région, ça va être une catastrophe", estime la tête de liste L'Alternative à Gauche qui a recueilli 4,62% des suffrages (44 484 voix).

C’est aussi l’avis du mouvement EELV (Europe Ecologie Les Verts). Cécile Prudhomme, qui menait la liste écologiste dans la région, a appelé à voter pour la liste conduite par Marie-Guite Dufay. EELV a recueilli 3,91% des suffrages au premier tour, soit 37 694 voix. "Notre responsabilité face au Front national est de se rassembler au second tour", dit Cécile Prudhomme.
"Cela dit notre soutien d'aujourd'hui sera vain si le gouvernement et le président de la République ne décident pas un réel changement de cap. Bien que les listes n'aient pas pu fusionner, nous avons signé un accord avec Marie-Guite Dufay. Le parti socialiste s'engage sur des points programmatiques qui sont importants pour les écologistes, comme aider les familles à isoler leur logement, renforcer les TER et soutenir l'agriculture biologique, sans OGM ni pesticides. C'est aussi déclarer la région hors Tafta", insiste-t-elle.



Qui refuse de voter pour Marie-Guite Dufay ?

Mais, Marie-Guite Dufay ne pourra pas compter sur les quelque 14 500 voix (1,51%) obtenues par Lutte Ouvrière. Claire Rocher, tête de liste LO, refuse d’appeler à voter pour la droite, mais aussi pour l’union de la gauche. "Le PS au gouvernement a mis en place un état d’urgence qui lui permet de museler les mouvements sociaux et toute contestation sur sa gauche", dit-elle.

Au deuxième tour, la tête de liste Lutte Ouvrière, appelle "les travailleurs conscients à refuser de choisir quelle sera la clique de la bourgeoisie qui, au gouvernement ou dans les régions, prendra les mesures contre les classes populaires, parce que c’est ce qui nous attend ».

Au final, les électeurs étant propriétaires de leurs voix, la bataille s’annonce extrêmement serrée entre les trois listes qui s’affronteront au second tour des élections régionales dimanche 13 décembre. 

Le reportage de  Sylvain Bouillot et Christophe Gaillard avec :
  • Marie-Guite Dufay , tête de liste PS
  • Michel Neugnot, tête de liste PS Côte-d'Or et directeur de campagne
Marie-Guite Dufay revendique une bonne dynamique
La tête de liste PS aux régionales croit en ses chances de victoire au second tour, notamment grâce aux report des voix à gauche.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus