• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Santé : la campagne de vaccination contre la grippe commence

© huntlh via Pixabay
© huntlh via Pixabay

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière va débuter samedi 6 octobre 2018. Une maladie loin d’être anodine. En 2017-2018, l'épidémie de grippe a fait 13 000 morts.
 

Par avec AFP

Quelles sont les nouveautés de la campagne 2018-2019 ?

La vaccination antigrippale est notamment recommandée pour les plus de 65 ans, les patients atteints de certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire...), les femmes enceintes et les personnes souffrant d'obésité morbide, soit "plus de 12 millions de personnes", indique le ministère de la Santé.

Désormais, toutes les personnes majeures pour qui le vaccin est recommandé pourront "retirer leur vaccin à la pharmacie, sur simple présentation de leur bon de prise en charge de l'Assurance maladie" (le vaccin est remboursé à 100%). Elles pourront ensuite se faire vacciner par un médecin, un infirmier ou une sage-femme.

Dans quatre régions tests (Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie), toutes les personnes concernées par les recommandations pourront également se faire vacciner en pharmacie.
 
© Lionel Vadam - maxppp
© Lionel Vadam - maxppp

 

Qui a reçu un courrier d'incitation à se faire vacciner ?

Médecins généralistes, infirmiers, sages-femmes, pédiatres, pharmaciens titulaires d'officine, masseurs-kinésithérapeutes, gynécologues et chirurgiens-dentistes : l’Assurance maladie a invité les professionnels de santé libéraux à se faire vacciner contre la grippe.

Un courrier d'incitation à la vaccination antigrippale a aussi été envoyé aux directeurs des Ehpad, pour sensibiliser les salariés et les professionnels de santé qui interviennent dans ces établissements.

Enfin, la Mutualité sociale agricole (MSA), a invité près de 1,4 million de ses affiliés à se faire vacciner contre la grippe.

 



La saison dernière, les jeunes de moins de 15 ans avaient été particulièrement touchés par le virus de la grippe. L'Education Nationale avait appelé les parents d'enfants malades à ne pas les envoyer à l'école. 

A noter aussi que plusieurs cas graves de grippe avaient été signalés dans la région Bourgogne-Franche-Comté : des malades avaient été hospitalisés en réanimation. 

Au niveau national pour la saison 2017-2018, l'épidémie de grippe s'était terminée mi-avril. Le premier bilan avait fait état de 13 000 morts, soit moins que les 14 400 de l'année précédente.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview PSA

Les + Lus